Accueil‎ > ‎

Actualités

Vous trouverez ici les derniers articles parus sur le site.

Les actualités au quotidien sont accessibles sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter.

30 juin dernier délai pour les dossiers de la Bourse Aspirant Champion 2019

publié le 18 mai 2019 à 00:12 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 18 mai 2019 à 00:14 ]

En 2018, ce sont deux rameuses et rameurs qui avaient obtenu une bourse de 600 euros chacun visant à les aider à continuer la pratique de l'aviron.
Ainsi, depuis 2005, l'AIA a attribué 31 bourses de 500 à 600 euros, soit au total près de 20.000 euros
 
"Nous n'avons pas réalisé nos exploits seuls. Tous, à un moment ou à un autre, nous avons bénéficié d'un coup de pouce d'un ami, d'un proche, d'un ancien de notre club pour avoir du matériel, trouver un stage d'étude, un aménagement horaire, un premier job."
 
Vous qui connaissez un(e) jeune rameur(se) - sans obligation de niveau - subissant un environnement financièrement difficile, vous pouvez essayer de l'aider via notre Bourse Aspirant Champion.
 
Notre "Bourse Aspirant Champion" est la meilleure opportunité
pour aider à votre tour un(e) jeune en devenir.
 
Transmettre est la plus belle action de l'homme.
 
 
Plusieurs "Bourses Aspirant Champion" sont accordées chaque année par l'Association des Internationaux d'Aviron à des jeunes rameuses et rameurs en situation difficile et les aide ainsi à continuer la pratique de l'aviron dans de meilleurs conditions.
 
Pour prendre connaissance des conditions d'attribution de cette bourse : 
 
          (*) voir nos coordonnées sur le formulaire de demande.
 
Le site des Rameurs Tricolores
La Bourse Aspirant Champion est auto-financée par l'Association des Internationaux d'Aviron depuis 2017 grâce à vos adhésions et à vos dons.
 
Nous avons besoin de vous pour continuer.
 

Compte-rendu de l'assemblée générale ordinaire 2018

publié le 16 avr. 2019 à 07:50 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 24 avr. 2019 à 00:40 ]

L'Assemblée Générale Ordinaire 2018 de l’Association des Internationaux d'Aviron a eut lieu le jeudi 4 avril 2019 à 19h dans les locaux de l’Aviron Marne Joinville, 97, quai de la Marne à Joinville le Pont (94430).

23 personnes étaient présentes ou représentées lors de cette réunion. Le quorum était donc atteint.
  • Approbation du procès-verbal de l’Assemblée Générale de 2018
  • Rapport moral de la présidente Myriam Lamolle
  • Pensée aux disparus : Marc Bouissou (vice-champion Olympique en 1952 à Helsinki en 4-)
  • Rapport moral de la Secrétaire Générale, Catherine Guilleret.
    • Les principales actions réalisées en 2018 ont été les suivantes : 
      • L’action très importante de communication sur les supports rameurs tricolores des réseaux sociaux et sur le site internet. 
      • Mise en application de la loi RPGD à partir de mai 2018 sur notre site Internet et nos outils de communication.
        • A noter la diminution du nombre de destinataires de nos mailings compte tenu du fait que le plus grand nombre des abonnements n’ont pas été renouvelés automatiquement (exigence suite à la mise en place de la loi RGPD sur la sécurité des données). 
      • Deux Bourses Aspirant Champion de 500 € chacune ont été attribuées à des jeunes espoirs.
      • 2018-Match France-GB-L'équipe de France J16 a reçu ses bidons Rameurs tricolores.
        
La distribution de bidons "Rameurs tricolores" ont été distribués aux rameurs des équipes de France. Cette action a été facilitée par la FFA que nous remercions.
      • Une soirée festive a été organisée co-organisée avec Julien Desprès lors des championnats de France bateaux courts à Cazaubon.
      • Deux dossiers ont été déposés aux Gloires du Sport, mais ils n'ont pas été choisis par le comité des GDS : 
        • Eberhard Mund
        • Équipage Rolland-Andrieux
      • La réalisation d’un livre de photos du projet Génération Eberhard Mund a été produit (http://www.rameurs-tricolores.fr/home/tout_philosophie-aia/recueildephotoseberhardmund), en attente de la sortie d'un livre plus riche et plus complet grâce à la contribution de Charly Imbert.
      • Remplacement de notre publication "papier" La Dénage par une lettre d'information par mail périodique
      • Notre modèle économique est à faire évoluer. Il est proposé qu’une réflexion en ce sens soit menée
      • Participation aux réunions de la FISF
      • Statistiques de fréquentation du site et des réseaux sociaux
    • 
Rapport financier du Trésorier Général, Alain Bouffard

    • Rapport du Vérificateur aux Comptes
    • Vote des rapports approuvés dans leur ensemble à l’unanimité.
    • Présentation du budget pour 2019
    • Montant des cotisations 2019 : maintien à 24€
    • Actions à venir
      • Refonte complète de notre site Internet www.rameurs-tricolores.fr pour une présentation plus moderne et surtout plus adaptée aux mobiles.
      • Activer le suivi des membres pour augmenter le nombre d'adhésions
      • Actions à organiser pour les mondiaux Indoor 2020 de Paris (équipes mixtes de différentes générations, repas des internationaux, ...)
      • Réflexion sur les actions pour les mondiaux Masters 2021 à Libourne
    • Présentation de Sporteki par Henri Hélal (*)
    (*) Henri Helal présente la plateforme SPORTEKI (https://www.sporteki.com/) de mise en relation entre athlètes de haut niveau (actuels et anciens) et toute personne ou entité qui peut leur rendre service (dont des entreprises). C’est gratuit, fermé et ne permet pas d’être sollicité sans son accord. Aujourd’hui environ 650 athlètes et 60 entreprises sont inscrits. 

    La Bourse Aspirant Champion a besoin de vous

    publié le 18 févr. 2019 à 01:20 par AIA Rameurs-Tricolores

    Adhérez, renouvelez votre cotisation ou faites un don à l'AIA

      En 2018, ce sont deux rameuses et rameurs qui ont obtenu une bourse de 600 euros visant à les aider à continuer la pratique de notre beau sport qu'est l'aviron.
     
    Depuis 2005, l'AIA a attribué 31 bourses de 500 à 600 euros, soit au total plus de 19.000 euros. Jusqu'en 2016, ces bourses étaient financées par la Fédération des Internationaux du Sport Français (FISF) sur proposition de l’Association des Internationaux d’Aviron (AIA).
    Courant 2017, du fait de l'abandon de cette bourse par la FISF, l'AIA a décidé d'auto-financer chaque année plusieurs dossiers de demande, en la rebaptisant "Bourse Aspirant Champion".
     
    Aujourd'hui, cette "Bourse Aspirant Champion" est la meilleure opportunité d'aider à votre tour un jeune en devenir.
     
    Comme vous vous en doutez,
    cela n'est possible que par les dons et les cotisations de nos adhérents
    et de nos sympathisants. 
     
    Nous n'avons pas réalisé nos exploits seuls. Tous, à un moment ou à un autre, nous avons bénéficié d'un coup de pouce d'un ami, d'un proche, d'un ancien de notre club pour avoir du matériel, trouver un stage d'étude, un aménagement horaire, un premier job.
     
    Transmettre est la plus belle action de l'homme.
     

    Plus nous serons nombreux,
    plus nos actions seront efficaces.
    Venez rejoindre l'AIA ou faites un don.

     
    Que vous ayez été rameuse ou rameur international, barreuse ou barreur international, entraîneur international, arbitre international ou que vous soyez sympathisant, comme nombre d'entre nous vous pouvez rejoindre notre Association des Internationaux d'Aviron en adhérant à l'association et/ou en faisant un don. Votre participation nous permettra d'aller encore plus loin dans nos actions.
     
     
    Vous êtes adhérent et vous n'avez pas encore renouvelé votre cotisation pour cette année, vous pouvez le faire  en cliquant ci-dessous. 
     
     
    Vous êtes sympathisant et vous souhaitez faire un don pour accompagner l'Association des internationaux d'Aviron dans ses projets et notamment pour participer au financement de la Bourse Aspirant Champion, cliquez ci-dessous.
     
     


    (les règlements se font via la plateforme sécurisée et cryptée de notre partenaire HelloAsso, et c'est selon votre choix par CB, par virement SEPA ou par chèque)

    Interview de Jean-Christophe Bette 20 après Cologne 1998

    publié le 19 déc. 2018 à 02:10 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 9 janv. 2019 à 06:34 ]

    https://sites.google.com/site/rameurstricolores/home/Actus/_draft_post/En%201998%20a%CC%80%20Cologne-En%20treck%202.JPG
    Avec sa médaille d'or olympique, ses 6 titres de champion du monde, un titre de champion d'Europe, 5 médailles d'argent et 2 de bronze, le palmarès impressionnant de Jean-Christophe Bette le place aujourd'hui à la 3ième place en nombre de médailles de l'histoire de l'aviron français derrière Jérémie Azou et Gaston Delaplane. Il se raconte 20 ans après son premier titre de champion du monde.

    En 1998 à Cologne (Allemagne) vous avez remporté avec panache le titre de champion du monde en 2-PL. Aujourd'hui, que signifie pour vous ce titre mondial ?

    Encore aujourd’hui je garde un souvenir impérissable de ce moment. Moment qui a été tout aussi mémorable pour de nombreuses personnes qui me sont chères et qui étaient présentes ce jour comme bien sûr mes parents mais aussi tous les fidèles du club de Compiègne.
    Cela restera un titre à part pour moi car tout simplement c’est le premier.

    On ne peut pas dire que l’on s’y attendait avec Vincent même si au fil des courses de ces championnats, on effaçait petit à petit nos complexes vis-à-vis de nos ainés et on se sentait capable d’aller chercher cette première place.

    Plus personnellement, cette médaille m’a fait prendre conscience que beaucoup de choses étaient possibles et en particulier pour les Jeux Olympiques. Cela a été pour moi l’un des socles de ma confiance qui m’a suivie pendant de longues années après.

    Quand avez-vous rangé vos avirons tricolores ?

    J’ai commencé l’aviron en 1989 à Compiègne où je suis toujours licencié (même si je ne rame plus). J’ai été champion de France pour la première fois en 1993 en 4+ cadet, à l’époque c’était de jeunes seniors du club tel que Bertrand VECTEN qui nous conduisaient aux régates…

    J'ai ensuite pu participer et gagner la Coupe de la Jeunesse à 2 reprises sans réussir à intégrer le groupe A chez les juniors.

    1998-Championnats du Monde - Vincent Montabonel et Jean-Christophe Bette champions du monde 2_SHPL.
    En 1996 j’ai choisi de rejoindre le pôle France de Lyon et c’est à ce moment que je fis connaissance avec Vincent et que notre paire s’est construite.
    Nous participons ensemble aux Championnats du Monde -23 en 4-PL à 3 reprises en terminant une fois 2ème et deux fois 1er avant notre 1ère participation aux championnats du Monde en 1998 avec le succès que l’on connait.
    En 1999 la saison s’annonce compliquée, Vincent est écarté du groupe et je suis appairé à Jean-Baptiste DUPY pour les Championnats du Monde en 2-PL où nous finissons 4ème.

    Pour la suite, la blessure en cours de saison de Jean-David BERNARD me donnera l’opportunité de prouver ma valeur au sein du 4-PL pour le JO et de remporter le titre Olympique.
    Sur la lancée, je termine 3ème en 4-PL et 1er en 8PL aux championnats du Monde 2001.
    2002 et 2003 seront des années compliquées avec une non-qualification pour les JO de 2004.
    Puis 2005 et la construction d’un nouveau 4-PL performant avec lequel je gagnerai un titre de champion du Monde et 2 de vice-champion avant de terminer 4ème aux JO de 2008.
    Pour terminer, retour au 2-PL avec Fabien TILLIET où nous remportons deux titres de champion du Monde et une 3ème place.
    En 2012 je décide de raccrocher les pelles et je ne suis jamais remonté en bateau depuis.

    C’était une décision mûrement réfléchie et assumée car j’avais envie de passer à autre chose.

    Quels conseils donneriez-vous aux rameurs venant de remporter un grand succès international ?

    Jusqu’à présent, notre sport a su construire des hommes (dans le sens large du terme) avec une tête bien faite et représentant des valeurs pleines d’humanisme. Je n’ai pas de conseil particulier à donner à part peut-être celui d’en profiter et de le partager.

    https://sites.google.com/site/rameurstricolores/home/Actus/_draft_post/En%201998%20a%CC%80%20Cologne-En%20treck%201.JPG
    Quand avez-vous pensé à votre après-carrière sportive et comment l’avez-vous organisée ? 

    J’y avais pensé un peu lors de la reprise de la saison après les JO de 2008, mais n’étant pas encore prêt à arrêter, j’avais tout projeté pour un arrêt en 2012 quoi qu’il se passe.

    Côté professionnel je n’avais pas trop de souci à me faire car j’occupais déjà un poste chez EDF que je devais prendre à plein temps et côté sportif, j’avais pleins de projets que me tenaient à cœur et que je n’avais pas eu le temps de réaliser pour mon autre passion, la montagne.
    J’ai donc tout organisé pour me rapprocher des montagnes ce que j’ai pu faire dès 2015.

    Ramez-vous toujours ? Si non, pratiquez-vous un autre sport ?

    Non, comme je l’ai dit précédemment, je ne suis pas remonté dans un bateau depuis 2012 et cela ne me manque pas.
    Je pratique, en plus du vélo, tout sport de montagne comme le trail running, le ski de fond et plus assidûment le ski-alpinisme.

    Êtes-vous investi dans votre club ?

    Non, principalement par le fait que j’habite loin de mon club.

    Et aujourd'hui, que faites-vous de la vie ? (métier, famille, sport...). L'aviron a-t-il influencé votre orientation professionnelle ?

    https://sites.google.com/site/rameurstricolores/home/Actus/_draft_post/En%201998%20a%CC%80%20Cologne-Au%20travail.JPG
    Ma vie s’articule toujours autour de la pratique du sport qui est quotidienne. De préférence en extérieur et en montagne. J’ai choisi à l’époque d’intégrer l’entreprise EDF car cela me permettait de continuer le sport et d’avoir un métier, aujourd’hui ce choix me permet en plus d’avoir un métier qui me plait, en lien lui aussi avec la montagne et l’eau (je travaille au Groupement de Maintenance Hydraulique Alpes).

    Pensez vous que la pratique de l’aviron a développé chez vous des qualités, des compétences ou des comportements particuliers qui seraient indispensables à la réussite ? Quels seraient-ils et comment vous en êtes vous servi après, dans votre vie professionnelle ?

    La pratique de l’aviron m’a construit c’est certain, d’une part par la confiance en moi que cela m’a permis d’acquérir mais aussi par l’appréhension du relationnel humain qui me sert dans la vie de tous les jours et au travail aussi.

    Mener de front haut niveau sportif et formation est souvent difficile en aviron. Quels sont les 2 ou 3 conseils que vous donneriez aux jeunes rameurs et rameuses qui, comme vous, ont choisi cette voie ? 

    Je dirai que le plus difficile c’est de trouver sa voie, de savoir pourquoi on fait tout cela et pourquoi en s’investit autant. Une fois que l’on a répondu à ces questions, on peut tout faire !
      
    Racontez une anecdote, une histoire, un entraînement, une course, un fait qui vous a marqué.

    Une chose qui ne se fait plus maintenant d’après ce que j’en sais, et qui m’avait bien plu à l’époque : le bizutage par les rameurs PL pointe du groupe A.
    Nous étions regroupés ensemble sur le même lieu de stage à Temple sur Lot et les rameurs du groupe A qui étaient au même nombre que nous les B nous avaient concoctés un programme sympa. Chacun avait un parrain pour la soirée et après un quiz-apéro c’était direction resto en ferme-auberge. Certains comme moi n’ont pas tenu jusqu’au plat principal… Je garde vraiment un très bon souvenir de cette soirée, qui malgré ce que l’on peut en penser, a permis de casser certaines frontières entre le groupe A et B et su créer une belle émulation chez les PL par la suite.

    Palmarès international de Jean-Christophe Bette
    •  1998 Championnat du Monde seniors SHPL 2-     1ier
      4-SHPL-Champion Olympique Xavier Dorfman, Yves Hocdé, Jean-Christophe Bette, Laurent Porchier Entraîneur : Bruno Boucher.
    •  1999 Championnat du Monde seniors SHPL 2-     4ième
    •  2000 Jeux Olympiques SHPL 4-                          1ier
    •  2001 Championnat du Monde seniors SHPL 4-     3ième
    •  2001 Championnat du Monde seniors SHPL 8+    1ier
    •  2002 Championnat du Monde seniors SHPL 4-     6ième
    •  2003 Championnat du Monde seniors SHPL 4-   14ième
    •  2004 Championnat du Monde seniors SHPL 2-     5ième
    •  2005 Championnat du Monde seniors SHPL 4-     1ier
    •  2006 Championnat du Monde seniors SHPL 4-     2ième
    •  2007 Championnat du Monde seniors SHPL 4-     2ième
    •  2008 Jeux Olympiques SHPL 4-                          4ième
    •  2009 Championnat d'Europe seniors SHPL 4-       1ier
    •  2009 Championnat du Monde seniors SHPL 2-     1ier
    •  2010 Championnat d'Europe seniors SHPL 2-       1ier
    •  2010 Championnat du Monde seniors SHPL 2-     1ier
    •  2011 Championnat du Monde seniors SHPL 8+    4ième
    •  2012 Championnat du Monde seniors SHPL 2-     3ième
    (Propos recueillis par Bertrand Vecten)

    L'aviron est un beau sport. Merci de l’avoir recommandé.

    publié le 9 oct. 2018 à 01:21 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 9 oct. 2018 à 01:21 ]

    Retrouvailles entre Bertrand Vecten et Bernard Saillant.(voir article "L'aviron est un beau sport. Merci de l’avoir recommandé." sur notre site.
    Vendredi dernier (5/10/18), j’ai eu le bonheur de rencontrer avec un grand monsieur du sport français. Il n’a pas eu une carrière de champion, ni d’entraîneur ni même de dirigeant, il n’en demeure pas moins une célébrité du sport tricolore. En effet, ce médecin du sport a soigné de nombreux sportifs français et étrangers au cours de ces 30 dernières années. Mais Laissez-moi vous raconter mon histoire.

    J’avais 10-11 ans et je me plaignais de mon genou. Le médecin de famille qui me dirige vers un spécialiste à Paris. Une fois le rendez-vous pris, nous nous préparons pour aller voir ce docteur parisien, sans vraiment savoir de qui il s'agissait vraiment. 

    Arrivé dans son cabinet, Il m’ausculte, réfléchit, hésite un peu et finit par dire à maman : "Si c’était mon fils je ne l’opérerai pas. Il est en pleine croissance et cela pourrait s’arranger avec le temps. Par contre, voici une dispense de sport pour l’année scolaire. Revenez me voir l’an prochain." Un an plus tard, Même discours et nouvelle dispense de sport. "Revenez me voir l’an prochain." Enfin en juin 1985, après deux années sans faire de sport au collège, il lève la dispense et me recommande fortement de pratiquer un sport. "Tu choisis entre le vélo, la natation ou l’aviron." Mystérieusement il ajoute ceci : "Il y a un club d’aviron à Compiègne. C’est un beau sport."

    Le lendemain, je prenais ma première licence d’aviron au SN Compiègne et 11 ans plus tard je décrochais une médaille d’argent aux Jeux Olympiques d'Atlanta en quatre sans barreur avec mes trois équipiers au terme d’une course assez extraordinaire sur le lac Lanier. Entre temps, j'ai réalisé que ce médecin du sport spécialiste du genou n'était autre que le Professeur Saillant en personne. Même si on peut aisément supposer qu'il ait suivi les Français aux JO, il est peu probable qu’il ait fait le lien entre le petit garçon qu’il avait ausculté entre 1983 et 1985 et cette médaille olympique en 1996. Aujourd’hui j’ai pu le remercier en affirmant qu’un bout de cette médaille lui revenait. 

    Vous aviez raison Professeur, l'aviron est un beau sport. Merci de l’avoir recommandé.

    Bertrand Vecten
    Vice champion Olympique et du monde 96-97 en quatre sans barreur

    Un bidon Rameurs Tricolores pour nos juniors aux championnats d'Europe

    publié le 28 mai 2018 à 09:18 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 28 mai 2018 à 09:23 ]

    ERJCH2018-Gravelines : Lucine Ahyi et Clara Valinducq championns d'Europe juniores en 2 de couple.
    Pendant plusieurs années, l’Association des Internationaux d’Aviron avait pris l’habitude de distribuer aux rameuses et aux rameurs des équipes de France le bidon « Rameurs Tricolores ». Ce bidon a désaltéré avec bonheur les plus grands et pendant plusieurs saisons.

    Cette année, la FFA a accepté de l'intégrer au package des jeunes pour les championnats d’Europe juniors de Gravelines. Preuve en est avec ces photos de Lucine Ahyi et Clara Valinducq, championnes d’Europe en deux de couple féminin, ou encore avec Pauline Rossignol, rameuse du deux sans barreur féminin qui s’est classée avec Juliette Lunatti à la 7ième place européenne.

    ERJCH2018-Gravelines : Pauline Rossignol (2- juniores féminines) 7ième aux championnats d'Europe juniores.
    Par ce bidon, notre volonté est de montrer à nos champions qu’entrer en Equipe de France d’Aviron, c’est aussi faire partie d’une grande famille, et pour très longtemps, y compris après sa carrière. 

    Notre association s'est fixé pour objectif d’aider les jeunes. Notamment, nous attribuons sur dossier notre Bourse Aspirant Champion à plusieurs jeunes chaque année depuis 2005. Cela permet d’apporter quelques moyens à ces jeunes en situation sociale ou économique difficile et leur permettre ainsi de continuer plus sereinement la pratique de notre discipline. 


    Depuis 2005, l'AIA a attribué 33 bourses de 500 à 600 euros, soit au total plus de 17 000 euros. 

    Avec la conjoncture économique actuelle, il y a certainement une personne au sein de votre club/ligue dont les parents rencontrent des soucis économiques. 
    Alors, n’hésitez pas à faire circuler cette information. La “Bourse Aspirant Champion” peut aider à la pratique de notre sport préféré en finançant tout ou partie de la saison sportive.

    Vous connaissez quelqu'un qui pourrait en bénéficier de notre bourse, n'hésitez pas à lui en parler.


    Jusqu’en 2016, cette bourse fut financée par la Fédération des Internationaux du Sport, sur base d'une dossier proposé par l’AIA. Depuis 2017, la bourse est financée sur les fonds de notre association. Ces fonds sont apportés par les adhésions (anciens internationaux, mais aussi anciens entraineurs et arbitres internationaux, voire par des sympathisants) et par des dons.

    La médaille d’or obtenue en deux de couple juniors par Lucine Ahyi  est pour nous aussi une récompense, puisqu’elle avait bénéficié en 2017 de notre Bourse Aspirant Champion, avec 3 autres jeunes.

     
     
     
    Poznan (POL) - Championnats d'Europe 2015 - Azou-Delayre utilisent la groude AIA

    Adhésions et dons en ligne sur rameurs-tricolores.fr, cela fonctionne

    publié le 15 déc. 2016 à 01:53 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 15 déc. 2016 à 01:53 ]

    L'AIA se modernise en mettant en service une solution de paiement en ligne des adhésions et des dons. Pour cela nous avons choisi la plateforme 100% sécurisée de Helloasso qui permet d'effectuer des règlements par Carte Bleue, Carte Visa et MasterCard.


    Les paiements par chèque restent toujours possibles en retournant à notre adresse notre formulaire accompagné d'un chèque à l'ordre de "Association des Internationaux d'Aviron".

    Venez nous rejoindre et adhérez à l'AIA ou bien faites un don qui nous permettra de continuer nos actions à destination des rameuses et les rameurs.



    1-7 of 7