Accueil‎ > ‎Histoires vécues‎ > ‎

La peur de mal faire… - Nathalie Benoît

publié le 18 juin 2012 à 11:37 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 22 oct. 2012 à 04:44 ]
Nathalie Benoit
Article tiré du n° 670 du magazine "Ramer" (F.F.S.A)


« Je ne ratais jamais les épreuves d’aviron aux Jeux Olympiques, étant fascinée par l’esthétisme de l’effort des rameurs et... la beauté des athlètes. Atteinte d’une sclérose en plaques depuis 1998, j’ai dû diminuer et faire évoluer mon activité sportive et notamment abandonner le pentathlon moderne car, la partie droite de mon corps étant affaiblie, il m’arrivait de laisser tomber l’épée.
Mon attirance pour l’eau et pour l’aviron m’a amenée à pratiquer d’abord en valide – mais les jambes ne suivaient pas – puis au sein de la section Handi du CA Marseille. Pendant trois saisons, j’ai concilié cette activité avec le basket fauteuil, où je jouais en équipe de France.

En septembre 2008, j’ai vraiment opté pour l’aviron. Mon club a investi dans du matériel spécifique. Après des tests « ergo » corrects, j’ai suivi un stage avec l’équipe de France Handi en décembre et ma première compétition s’est déroulée en avril 2009 à Cazaubon.
Nous côtoyions les valides et comme nous n’étions pas nombreuses, il était important de montrer quelque chose de pertinent. Il y avait un enjeu avec la perspective des stages d’été et du Mondial de Poznan. Nous étions deux rameuses "bras-épaules" dans la course avec une rameuse "bras-corps". Au départ, mes bras étaient tétanisés. Sans doute le stress, la peur de mal faire. Je me demandais si j’allais réussir à les bouger. C’était un grand cafouillage. J’y ai laissé de l’énergie, je me battais trop avec l’eau. Et puis après 250 mètres, ça s’est mis en place. Je me suis calmée et j’ai commencé à me sentir bien sur l’eau. Jusqu’aux trois-quarts de la régate, j’étais bord à bord avec la rameuse bras-corps. J’ai un peu cédé sur la fi n mais j’ai battu mon adversaire directe d’une trentaine de secondes. J’étais heureuse de l’avoir fait, d’avoir prouvé que j’étais une rameuse comme les autres, que je représentais une catégorie à part entière de l’aviron. »
Merci à la FFSA (Yannick, Vanessa) pour nous avoir transmis ces textes et images publiés dans la revue "Rramez n°670"

Nathalie Benoît
• Née le 12 juin 1980
• Vice-championne du monde 2009 (skiff bras-épaules)
• Enseignante au CNED