Accueil‎ > ‎Histoires vécues‎ > ‎

L'Equipe de 62 se retrouve pour rendre hommage à Michel VIAUD

publié le 22 août 2010 à 12:20 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 22 janv. 2012 à 05:29 ]
Emouvant hommage rendu à Michel VIAUD au Cercle de l’Aviron de Nantes, en présence des ses équipiers de club et de l’Equipe de France de 1962. Michel Viaud a trouvé la mort en sauvant courageusement des passagers d’un ferry boat au large des côtes malgaches, le 10 mai 2001.

Cet hommage fut rendu, par un beau dimanche d’automne, le soleil était aussi au rendez-vous, nous rappelant sans doute celui qui brilla tout au long du stage préparatoire au premier championnat du monde sur le lac de Saint Point à Malbuisson avec cette merveilleuse Equipe de France.

Le mot Equipe prend ici tout son sens, tant l’amitié qui l’unit est encore forte, près de 50 ans plus tard.
 
Quelle ambiance, quelle leçon de cohésion nous apportent ces joyeux gaillards. Quelle émotion lors du discours de Jean-Louis BELLET, qui, la gorge serrée, rendit hommage à son ami Michel et qui unit toute son équipe, en larmes ! La puissance de cette équipe puisait sans doute sa source dans cette force affective qui les unissait et qui continue de les rassembler tous les 2 ans dans un des clubs formateurs de ces champions.

Le prochain rendez-vous des champions de 62 se fera au bord du lac Léman, chez « Milo Clerc», peut être pour se faire pardonner son absence à Nantes. Mais Emile CLERC n’a pas oublié Michel, il a même écrit à ses copains ce qui suit : « Il n’y a pas de mots pour décrire les dernières minutes de vie consacrée à t’efforcer de sauver celle des autres. Les Malgaches se souviendront de ce « Vasa » au grand courage. Ton nom, gravé sur le mur de ton club et dans nos coeurs, ne sera jamais oublié ».

Rappelons qu’à cette époque, cette magnifique équipe était composée de rameurs amateurs dirigés par un Directeur Technique, bénévole aussi, Pierre SAUVESTRE. Un personnage ! Un meneur d’hommes tant ses paroles convaincantes faisaient froid dans le dos. Sa réussite fut de bâtir une équipe composée des meilleurs rameurs de club avec lesquels il forma 4 équipages qui furent tous médaillés aux premiers championnats du monde à Lucerne en 1962.

Bernard MONNEREAU et René DUHAMEL (du CNA Rouen) remportèrent la médaille d’or en deux de couple. André FEVRET, Roger CHATELAIN, Philippe MALIVOIRE et Jean-Pierre DRIVET (mixte SN Troyes et CN Chambéry), décrochèrent la médaille d’argent en 4 sans barreur. Jean LEDOUX (SNBS), Emile CLERC (CA Evian), André SLOTH (SNBS), Pierre MADDALONI (CA Marseille) et Alain BOUFFFARD (CA Nantes) assurèrent le triomphe par une médaille d’argent, en 4 avec barreur. Enfin, le huit avec Christian PUIBARAUD (SNBS), Jean-Louis BELLET (SNBS), Jacques MOREL (A Arcachon), Joseph MORONI (SN Perreux), Robert DUMONTOIS (CALyon),

Georges MOREL (A Arcachon), Bernard MEYNADIER (CN Libourne), Michel VIAUD (CA Nantes) et Alain BOUFFARD (CAN), conquit la seule médaille de bronze que l’aviron français ait obtenu en huit, et ce, encore à ce jour.

L’organisation de ces retrouvailles a été orchestrée par Alain BOUFFARD, nantais, ami et équipier inséparable de Michel VIAUD. Leurs aventures o­nt commencé avec le huit, 4ème aux J. O. de Rome en 60 et celui des J. O. de Tokyo en 64 (7ème). Il a été le barreur aux deux médailles de bronze acquises avec le huit de Prague en 61 et de Lucerne en 62. Ces deux compères o­nt toujours gardé leurs mêmes places de poupe et de proue au sein du huit France, de Rome à Tokyo.

Alain a aussi réalisé de main de maître l’organisation de ce weekend au bord de l’Erdre, en collaboration avec Bernard COUPE, président du Cercle de l’Aviron de Nantes et René BOUCHEREAU, ex président du Cercle. Ensemble ils o­nt accueilli au Cercle les héros de 62.

Pour rendre hommage à Michel VIAUD, le président du Cercle avait convié ses équipiers du CAN avec lesquels Michel fut champion de France en 1962 : Guy RAIMBAUD, Roger LOAREC et Marcel VANDERNOTTE, neveu de l’entraîneur. Cet entraîneur, avec son frère Fernand, avait participé, en deux sans barreur, aux J. O. de Los Angeles en 32 et fut médaillé de bonze avec le quatre barré du CAN aux J. O. de Berlin en 1936.

D’autre part, le Vice Président de la région des Pays de Loire, Yannick VAUGRENARD, a rendu un nouvel hommage à Michel ainsi que le Maire de Nantes, représenté par Michelle MEUNIER, représentant aussi le Conseil Général.

Dans la salle d’honneur du C. A. N., une plaque commémorative, recouverte par un drapeau de l’AIA, a été dévoilée par Jean-Louis BELLET, son grand copain, entouré de Madame VIAUD et de ses deux fils, Patrick et Philippe, aux ressemblances saisissantes avec leur père !

Pour conclure, un repas fraternel, à l’ambiance chaleureuse, a réuni tous les invités et a permis de parler de notre passion à nous : évidemment l’aviron.

Yvon PETIT
International de 1963 à 1970


Note : Article paru dans notre périodique "La Dénage" n° 9 (février 2010).

Transmis par Yvon Petit Actif Vendredi 05 Février 2010 - 20:04
Comments