Accueil‎ > ‎

Actualités depuis 2014

Nos brèves d'actualités se trouvent désormais sur notre page Facebook : Association des Internationaux d'Aviron, d'où le nombre réduit d'articles sur cette période.

2018-Un bidon Rameurs Tricolores pour nos juniors aux championnats d'Europe

publié le 28 mai 2018 à 09:02 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 28 mai 2018 à 09:23 ]

ERJCH2018-Gravelines : Lucine Ahyi et Clara Valinducq championns d'Europe juniores en 2 de couple.
Pendant plusieurs années, l’Association des Internationaux d’Aviron avait pris l’habitude de distribuer aux rameuses et aux rameurs des équipes de France le bidon « Rameurs Tricolores ». Ce bidon a désaltéré avec bonheur les plus grands et pendant plusieurs saisons.

Cette année, la FFA a accepté de l'intégrer au package des jeunes pour les championnats d’Europe juniors de Gravelines. Preuve en est avec ces photos de Lucine Ahyi et Clara Valinducq, championnes d’Europe en deux de couple féminin, ou encore avec Pauline Rossignol, rameuse du deux sans barreur féminin qui s’est classée avec Juliette Lunatti à la 7ième place européenne.

ERJCH2018-Gravelines : Pauline Rossignol (2- juniores féminines) 7ième aux championnats d'Europe juniores.
Par ce bidon, notre volonté est de montrer à nos champions qu’entrer en Equipe de France d’Aviron, c’est aussi faire partie d’une grande famille, et pour très longtemps, y compris après sa carrière. 

Notre association s'est fixé pour objectif d’aider les jeunes. Notamment, nous attribuons sur dossier notre Bourse Aspirant Champion à plusieurs jeunes chaque année depuis 2005. Cela permet d’apporter quelques moyens à ces jeunes en situation sociale ou économique difficile et leur permettre ainsi de continuer plus sereinement la pratique de notre discipline. 


Depuis 2005, l'AIA a attribué 33 bourses de 500 à 600 euros, soit au total plus de 17 000 euros. 

Avec la conjoncture économique actuelle, il y a certainement une personne au sein de votre club/ligue dont les parents rencontrent des soucis économiques. 
Alors, n’hésitez pas à faire circuler cette information. La “Bourse Aspirant Champion” peut aider à la pratique de notre sport préféré en finançant tout ou partie de la saison sportive.

Vous connaissez quelqu'un qui pourrait en bénéficier de notre bourse, n'hésitez pas à lui en parler.


Jusqu’en 2016, cette bourse fut financée par la Fédération des Internationaux du Sport, sur base d'une dossier proposé par l’AIA. Depuis 2017, la bourse est financée sur les fonds de notre association. Ces fonds sont apportés par les adhésions (anciens internationaux, mais aussi anciens entraineurs et arbitres internationaux, voire par des sympathisants) et par des dons.

La médaille d’or obtenue en deux de couple juniors par Lucine Ahyi  est pour nous aussi une récompense, puisqu’elle avait bénéficié en 2017 de notre Bourse Aspirant Champion, avec 3 autres jeunes.

 
 
 
Poznan (POL) - Championnats d'Europe 2015 - Azou-Delayre utilisent la groude AIA

2018-05-Décès de Jacques Turquet

publié le 6 mai 2018 à 08:51 par AIA Rameurs-Tricolores

1977-Seul doublé masculin aux championnats de France de Turquet-Chatelard
C’est avec beaucoup de tristesse que avons appris, ce vendredi 4 mai, le décès de notre ami Jacques Turquet. Jacques fut rameur et entraineur de l’Angers Nautique Aviron après avoir entamé sa brillante carrière à l’ANFA à Fontainebleau.

La cérémonie de crémation sera célébrée vendredi 11 mai à 10h30 à Montreuil Juigné (49460). Sa famille propose ensuite de venir partager les bons souvenirs à la base d’aviron d’Angers, sa deuxième famille et maison durant une très belle et longue période de sa vie.

Nous gardons tous de Jacques une foule de souvenirs avec cet homme très attachant, un grand rameur qui a croisé ses pelles avec les plus grands. Il fut à la fois rameur et entraineur pour aider le club d'Angers Nautique Aviron à conquérir de nombreux titres de Champion de France, y compris le titre suprême en 8 seniors hommes.

Suite au magnifique doublé en deux-de-couple et en quatre-de-couple seniors avec son ami Pierre Chatelard, Jacques et Pierre participaient aux Championnats du Monde 1977 à Amsterdam, atteignant la demi finale pour se classer ensuite 3ièmes de la finale B.

Ses amis et équipiers des équipes de France d'aviron transmettons nos condoléances les plus sincères à sa famille, à ses proches et à ses amis d'Angers Nautique Aviron.

1977-08-Stage préparatoire Amsterdam - Pierre Chatelard-Jacques Turquet (2XSHTC)


2018-EXCLUSIF 1 avril : Changement de plan d’eau olympique #Paris2024

publié le 4 avr. 2018 à 05:02 par AIA Rameurs-Tricolores

EXCLUSIF 1 avril 2018 : La commission #Paris2024/CIO/@Worldrowing revoit sa copie pour le plan d’eau olympique

Selon une de nos sources très connue et très proche à la fois de la FISA, du CIO et de l’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024, une nouvelle commission intitulée #SavingMoneyRowing2024 s’est réunie cette semaine pour retravailler le sujet des épreuves et du plan d’eau olympique d’aviron. Le CIO et la commission pencherait plutôt vers un mixte entre une révision du programme des épreuves olympiques et une optimisation sur le plan d’eau lui-même.

Thème n° 1 : Epreuves plus attrayantes = plus d’audience = plus de revenus publicitaires

Au delà des économies, l’objectif du CIO est de rendre plus attrayante la discipline et de rapporter ainsi plus d’audience télévisée, donc plus de rentrées publicitaires. Pour cela, la réduction de la distance semble indispensable. Ramener à 1500 mètres le parcours permettra de resserrer les courses et répondre en partie à cet objectif. Et c’est sans compter sur les économies pour l’organisation, notamment sur le carburant (bateaux arbitres, télévision, véhicules d’organisation, public, …) et les installations. 

Réduire le nombre de concurrents au sein des courses permettrait là aussi de réduire les coûts (moins de bouées et de câbles sur le balisage, moins de pontons de départ, …), mais en plus de les rendre encore plus attrayantes (moins d’écarts entre les premiers et les derniers). Il a donc été décidé de ramener à 4 le nombre de bateaux par course et ainsi offrir un spectacle plus dynamique.

Actuel plan d'eau de Vaires-sur-Marne

Thème n° 2 : Trouver un site existant, sans travaux, proche du village olympique

Une volonté première, corriger l’erreur de RIO où les tribunes flottantes avaient été supprimées pour des raisons d’économies, au détriment des spectateurs, et donc des entrées payantes. A quelques exceptions près, la problématique des plans d’eau d’aviron est la distance entre les tribunes et le champ de courses. Situer les tribunes à moins de 10 mètres des couloirs extérieurs est donc l’objectif. Le fait de n’avoir plus que 4 couloirs répond en partie à l’objectif. Il a été décidé, par ailleurs, d’abandonner le plan d’eau actuel de Vaires-Sur-Marne sur lequel les tribunes se trouvent très éloignées des lignes d’eau et donc de chercher un site existant.

Respecter à la fois les évolutions du programme (1500 mètres, 4 lignes d’eau), l’aspect spectaculaire (proximité des tribunes) et d’importantes économies (pas de travaux, économies d’organisation), telles sont les conclusions de la commission #SavingMoneyRowing2024. Et c’est sans omettre la distance du village olympique et de Paris pour rester dans le projet global de #Paris2024. 
Peu de sites, voire un seul, sont envisageables pour accueillir l’un des 5 sports olympiques de base de ces Jeux de #Paris2024. Et après en avoir visité quelques uns trop éloignés de Paris, la commission #SavingMoneyRowing2024 a choisi le Grand Canal de Versailles (Yvelines) pour les épreuves olympiques d’aviron. Ce site à la fois magnifique par son histoire et son cadre, répond à tous les critères, en y ajoutant des installations temporaires qui seront démontées après les épreuves olympiques, et donc moins coûteuses que des installations fixes.

Le Grand Canal à Versailles


Patrick
Le 1 avril 2018

2018-Académie Internationale Olympique – Appel à candidature : 58ème Session pour jeunes participants

publié le 25 janv. 2018 à 00:49 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 25 janv. 2018 à 00:49 ]

https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxyYW1ldXJzdHJpY29sb3Jlc3xneDozZjMxMGQ5MjRlODcyNzIy
L’Académie Internationale Olympique organise cette année à Olympie, Grèce, une Session Internationale pour jeunes participants et la France aura le plaisir d’y déléguer trois jeunes participants pour la représenter.

A cette occasion, se retrouveront des représentants de tous les pays, envoyés par leurs Comités ou Académies Nationales Olympiques respectives, pour participer à des conférences et à des échanges sur l'Olympisme. Les participants qui auront l'honneur d'être retenus doivent être conscients qu'ils auront une mission de représentation de leur pays dans un cadre international d'excellence, berceau de l'Olympisme.

A ce titre, nous nous permettons de vous solliciter afin que vous proposiez à l’ANOF des candidats susceptibles de participer à ces sessions. 
Le sujet principal de cette session est : « L’athlète Olympique en tant que modèle». Les dates et le sujet spécial pour la session sont les suivants : 
du 16 juin au 30 juin 2018 : « Défi que les athlètes Olympiques relèvent afin de servir de modèle » 

La délégation française est envoyée en Grèce par le Comité National Olympique et Sportif Français sous couvert de l’Académie Nationale Olympique Française. La prise en charge des frais relatifs à chacune des sessions (transport, hébergement, repas, tenue officielle) est répartie entre la Solidarité Olympique, l’Académie Internationale Olympique, le CNOSF et l’ANOF. Les sélectionnés n’ont donc aucune dépense à supporter. 

Les critères retenus pour la recevabilité des candidatures sont les suivants :
  • Etre âgé entre 20 et 35 ans au 17 juin 2017,
  • Etre un athlète représentatif sur les plans sportif et scolaire, et s’intéressant à l’Olympisme,
  • Maîtriser l’anglais de manière à pouvoir participer effectivement aux échanges internationaux ; toute autre
  • connaissance linguistique est la bienvenue,
  •  Renvoyer dans les délais le dossier de candidature complété et obligatoirement validé par une Fédération, un CROS,
  • un CDOS, un CTOS ou le CNOSF. Cette validation s’effectuera sous la forme d’une lettre d’accompagnement électronique visée par le Président de l’institution de rattachement ou par un élu en charge du dossier.
Notez par ailleurs que le handicap physique d’un candidat n’empêche pas sa candidature. Toutefois, situées sur une colline à l’écart d’Olympie, les installations de l’Académie Internationale Olympique n’ont pas été prévues pour l’accueil de participants qui ne pourraient assurer leur autonomie sur place. Ce degré d’autonomie sera donc apprécié en amont de la sélection.
Nous attirons également votre attention sur le fait que les dates du séjour sont impératives et que les sélectionnés devront prendre toutes dispositions pour se rendre disponibles à la réunion de préparation programmée en amont de la session à une date fixée ultérieurement.

Pour en savoir plus, ouvrir les documents joints en annexe :

2018-Meilleurs voeux pour la nouvelle année

publié le 2 janv. 2018 à 05:09 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 2 janv. 2018 à 05:09 ]

Une année s’achève et une nouvelle nous attend avec de nouveaux projets, de nouvelles amitiés, de nouveaux soutiens.

2017 a été pour l’Association des Internationaux d'Aviron la continuité de ses actions avec le maintien des Bourses pour Ramer auprès de jeunes en difficultés malgré le désengagement de la Fédération des Internationaux du Sport Français (FISF), et aussi le début d’un travail conséquent sur la « Génération E. Mund » dont le premier volet vient de paraître sous la forme d’un album souvenir et qui aura une suite en 2018 par la publication d’un livre.

2018 sera sous le signe de « la force du partage et de la transmission » avec toujours notre action auprès des jeunes pour les accompagner dans leur projet personnel sportif/professionnel, la distribution de bidons Rameurs Tricolores pour les différentes équipes de France dont les jeunes qui participeront aux Championnats d’Europe à Gravelines en mai 2018 où nous espérons vous retrouver, une « Bourse aux vêtements d’Internationaux », la recherche de sponsors, l’aide à la reconversion et bien d’autres actions à mettre en place dont vous pouvez être les instigateurs ou les acteurs : toutes les idées sont les bienvenues.

Plus nous serons nombreux, plus nos actions seront efficaces.

Venez rejoindre l'AIA ou faites un don.

Que vous ayez été international, entraîneur international ou arbitre international, vous pouvez rejoindre notre Association des Internationaux d'Aviron soit en adhérant à l'association, soit en faisant un don. Votre participation nous permettra d'aller encore plus loin dans nos actions. Pour cela, cliquez sur ce lien : http://www.rameurs-tricolores.fr/home/tout_philosophie-aia/adhesionalaia

Et si vous êtes déjà adhérent, vous pouvez renouveler votre adhésion pour l'année 2018 en cliquant sur ce lien : http://www.rameurs-tricolores.fr/home/tout_philosophie-aia/adhesionalaia

Que 2018 soit le point de départ d’une nouvelle aventure vers les JO 2024. 

Partageons et transmettons nos valeurs auprès de tous !



Myriam Lamolle, Présidente de l’AIA

2017-Le palmarès 2017 de l'aviron français est arrivé...

publié le 2 oct. 2017 à 08:42 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 2 oct. 2017 à 08:44 ]

http://www.rameurs-tricolores.fr/Palmares
Le palmarès 2017 des Internationaux d'Aviron est sorti suite aux championnats du Monde de Sarasota.

Vous pouvez le consulter sur notre site : http://www.rameurs-tricolores.fr/Palmares

Personne ne sera surpris avec :
  • L'arrivée de Jérémie Azou en tête avec 12 médailles au tableau du nombre de médailles (*).
  • Stany Delayre qui arrive lui aussi au niveau de Fabien Tillet, juste derrière Dorian Mortelette.
  • A 23 ans, Pierre Houin se place déjà en 2ième page du tableau parmi de grands noms comme Jean-Christophe Rolland, Frédéric Dufour et Michel Andrieux.
Notre palmarès se présente en trois tableaux issus d'informations identiques et proposées selon un classement différent :
  • Liste détaillée par année
  • Liste détaillée par athlète,
  • Synthèse par nombre de médailles pour chaque athlète (*).
Les épreuves (hommes et femmes) prises en compte sont :
  • Jeux Olympiques,
  • Jeux Paralympiques,
  • Championnats du monde seniors TC,
  • Championnats d'Europe seniors,
  • Championnats du monde -23 ans,
  • Championnats du monde juniors,
  • Championnats d'Europe juniors.
(*) Le palmarès n'est pas un classement. Il ne tient pas compte des différences de niveau et de fréquence des compétitions.

Bonne lecture à vous.
L'équipe de l'Association des Internationaux d'Aviron

Nota : merci de nous signaler d'éventuelles anomalies ou manques par mail à contact@rameurs-tricolores.fr.

2017-C'est maintenant, pour les demandes de Bourses pour Ramer !!

publié le 5 juin 2017 à 01:36 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 5 juin 2017 à 01:37 ]

C'est maintenant : Les demandes de Bourses pour Ramer FISF doivent nous être envoyées avant le 30 juin.

En 2016, 3 rameuses et rameurs ont obtenu une bourse de 600 euros leur permettant de les aider à continuer de pratiquer notre beau sport qu'est l'aviron.
 

Depuis 2005, l'AIA a ainsi obtenu 29 bourses de 500 puis 600 euros, soit plus de 15 000 euros au total. Ces bourses sont financées par la Fédération des Internationaux du Sport Français (FISF) sur proposition de l’Association des Internationaux d’Aviron (AIA).

10 bourses sont ainsi accordées chaque année par la FISF
à 10 jeunes sportifs de tout horizon sportif.
 
Le dossier de demande de bourse pour 2017 sont téléchargeables en bas de cet article et à retourner par votre club à l’AIA (voir coordonnées sur le formulaire) avant fin juin 2017.

Les dossiers sont examinés durant l’été par la FISF et les bénéficiaires reçoivent l’aide au début de l'automne (sur présentation de factures de déplacement, hébergement, licence club, frais de stage, achat de matériel de sport, (tenues sportives, cardio fréquencemètre...) pour un montant total de 600€).

Le (la) candidat(e) devra être âgé de moins de 18 ans l’année de l’attribution de la bourse et ne doit pas être membre de l’équipe de France ni d’un pôle France. 

Dans 90% des cas, le, la bénéficiaire est issu(e) d'une fratrie d'au minimum 2 enfants avec un parent absent ou en recherche d'emploi. 

Ces bourses sont destinées à des jeunes rameuses et /ou rameurs en situation sociale et économique difficile.
Aucun niveau sportif minimum n’est requis pour obtenir cette bourse.
 
Avec la conjoncture économique actuelle, il y a certainement une personne au sein de votre club/ligue dont les parents rencontrent des soucis économiques. 
Alors, n’hésitez pas à faire circuler cette information. Cette “bourse pour ramer” peut aider à la pratique de notre sport préféré en finançant tout ou partie de la saison sportive.

C'est souvent un actuel ou ancien rameur de haut niveau du club ou de la région qui remet le chèque à l'athlète lors d'une réception au club (Assemblée Générale ou autre), comme par exemple :
 
Le dossier de demande de bourse pour 2017 sera prochainement téléchargeable
ci-dessous et à retourner à l’AIA avant fin juin 2017.

Pour télécharger le formulaire, cliquer ici sur le lien : Version PDF
Pour obtenir la version Word du formulaire, faire une demande par mail auprès de webmaster@rameurs-tricolores.fr en cliquant ici.
La procédure d'attribution par la FISF : Site de la FISF

2017-Paul Goetghebeur : « J’avais son poster dans ma chambre »

publié le 11 mai 2017 à 01:51 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 11 mai 2017 à 01:55 ]

Un bel article signé par François Vadot sur l’Est Républicain et paru le 13 avril 2017 à l’occasion des championnats de France bateaux courts nous fait partager la résurrection de Paul Goetghebeur, rameur dunkerquois (1) et international juniors aux championnats d’Europe et du Monde 2013 et 2014. Ce jeune rameur est aujourd’hui inscrit dans la liste du collectif senior (U23-moins de 23 ans).

Il avait rêvé d’aller s’installer à Nancy pour ramer avec les géants, Dorian Mortelette, Germain Chardin ou encore Jean-Baptiste Macquet. Ce rêve se réalisa lui permettant de monter en deux-sans-barreur toutes catégories avec Matthieu Moinaux pour la saison 2015.

Seulement, le sort et sa santé en ont décidé autrement 5 mois plus tard :

« J’ai mis trois mois à vraiment réaliser que j’avais un cancer »

« Pourtant, le rêve de « Polo » n’allait pas tarder à tourner au cauchemar lorsque, cinq mois plus tard, apparaissaient les premiers symptômes de la maladie. »
« J’étais en stage à Temple-sur-Lot. J’avais tout le temps envie de dormir. Je ramais 200m et j’étais la gueule à l’eau (sic). En fait, je ne me reconnaissais plus ! J’avais mal au ventre également. Mais comme j’avais été opéré d’une hernie inguinale, j’ai laissé pisser (sic)… jusqu’au jour de la fête des mères, où j’ai commencé à vomir du sang. Mon médecin généraliste m’a alors prescrit une échographie des testicules. Mais j’étais à mille lieues d’imaginer ce qu’il allait advenir. »

« Et surtout, assure Paul Goetghebeur, je me suis toujours vu reprendre le sport. »

Et le voici en ce week-end de Pâques 2017 sur le plan d’eau de Cazaubon à participer aux championnats de France Bateaux courts 2017 en 2-HTC avec Dorian Mortelette, « Le « mec » du poster… », qui ramera pour sa dernière course à ce niveau. Classé en 3ième place de la finale B, la 9ième du championnat, c’est braiment une belle résurrection pour ce jeune rameur.



2017-Qui dit nouvelle olympiade, dit aussi retraite sportive.

publié le 26 mars 2017 à 02:35 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 26 mars 2017 à 02:35 ]

4XSH - Médaille de bronze
Qui dit nouvelle olympiade, dit nouvelle génération de rameuses et de rameurs, mais aussi retraite sportive pour la génération précédente. 

Ce n’est pas avec une certaine nostalgie hier que nous apprenions sur les réseaux sociaux et par la presse que Julien Bahain et Cédric Berrest se retirent du sport de haut niveau. Et ils ne sont pas les seuls. D'autres l'ont fait avec plus ou moins de discrétion depuis quelques mois. Un peu plus de 40% de rameuses et rameurs de 2016 n’apparaissent plus dans la liste des quotas DTN 2017. Combien l’avaient quitté dans l’année qui a précédé les Jeux de Rio, donc plus tôt que ne le prévoyait leur plan de carrière olympique ? Et il est probable que ces derniers l’aient plus mal vécu que ceux qui sont allés au bout. 

4-SH Médaille de Bronze
Comme pour toute carrière professionnelle, une retraite de champion de haut-niveau se prépare. Le plus souvent, s’investir dans le sport passe très souvent avant le reste. La rupture brutale avec cette vie rythmée par les entraînements, les contrôles, les stages, les compétitions, les célébrations, a de fortes chances de mal se passer (dépressions, alcoolisme, drogue,...).
Après quelques semaines de repos mérité, la baisse d’activité physique se paiera par des réactions et des changements physiologiques (besoin d’exercice, prise de poids, …) voire avec un impact psychologique non négligeable. Le changement de rythme pourra laisser une sensation de trou difficile à combler. Le statut particulier du sportif de haut-niveau n’étant plus, il faudra se recréer rapidement un statut social avec des activités qui compenseront le passage dans « l’autre monde ».

Championnats du Monde Aiguebelette 2015Finale B : Deux sans barreur femme (W2-) Marie Le Nepvou, Noémie Kober – 4ème (qualifié pour les JO)
Contrairement à d'autres nations qui professionnalisent leurs rameuses et leurs rameurs, le sport français dont l’aviron tend vers une politique incitatrice à se construire un futur professionnel au fil de la carrière, ceci au travers du double projet (voir liens ci-après).
Pour preuve, Jérémie Azou ou Franck Solforosi qui partagent (non sans contraintes) leur métier de santé avec une carrière sportive pleine de réussite. Et ils ne sont pas les seuls. D’autres comme Pierre Houin ou Augustin Mouterde (entre autres) poursuivent leurs études, ce qui ne les empêche pas d’accumuler les médailles et les titres. Toutefois, leur mode de vie reste organisé autour de leur vie sportive (entraînements quotidiens, stages, déplacements, …). Et cela se terminera un jour. 

Sont-ils tous dans la même situation ? La question se pose depuis toujours, mais avec quelles solutions.
  • Est-ce que l’on s’est penché sur ceux qui sont « tombés » pendant l’olympiade, ceux qui ont quitté la sélection un soir de régate malheureuse ou de championnat du monde loupé ? Les médaillés ne sont pas les seuls concernés par la situation, bien au contraire. Et comment cela se passe-t-il maintenant pour eux ?
  • Existe-t-il une commission de suivi de « L’après » et qui fasse en sorte que personne ne soit oublié après avoir rendu de fiers services plusieurs années durant à notre discipline et à nos couleurs ?
  • Pourquoi les membres de notre Association des Internationaux d'Aviron ne pourraient-ils pas mettre à disposition leurs expériences vécues au fil des olympiades ?
Notre pays pourraient s’enorgueillir, non pas d’être une des meilleurs nations au monde au niveau des médailles, mais d’être l’une des meilleures en matière d’accompagnement et de réussite de nos « sportifs retraités ».

Pour en savoir plus :

2017-Le 4- poids-léger hommes remplacé par le 4- TC femmes aux prochains JO.

publié le 15 févr. 2017 à 02:56 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 15 févr. 2017 à 04:52 ]

s4-SHPL - Rio 2016 -  Thibault Colard, Guillaume Raineau, Thomas Baroukh, Franck Solforosi
Voilà, c'est fait. Le congrès extraordinaire de la FISA a voté, ce 11 février 2017 à Tokyo, le remplacement du 4 sans barreur poids-léger par le 4 sans barreur féminin "toutes catégories" (TC) pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Le 4 sans barreur poids léger (PL) avait été introduit aux championnats du monde en 1975. L’objectif était de populariser notre discipline dans des pays dont le gabarit des athlètes ne pouvait percer (pays asiatiques, sud-américains, etc…) au niveau mondial et olympique.
L’écart sur un 2000 mètres en 4- entre la catégorie PL et la catégorie TC était estimé à cette époque à 20 secondes, environ. Cela aidait à la justification pour la création de cette catégorie de poids. L’aviron poids-léger n’étant pas encore intégré aux Jeux Olympiques, il n’intéressait alors que peu de pays « historiques » du monde de l’aviron à une époque où les équipages du bloc de l'est, et notamment l'Allemagne de l'Est, remportaient un 
maximum de titres mondiaux et olympiques.

Ce fut en 1996, aux JO d’Atlanta, que le 4- PL été intégré au programme olympique. Le nombre d’inscrits dans les épreuves se mit alors à grossir, les épreuves y devenant à la fois denses et très disputées (plus de 20 engagés en moyenne aux mondiaux). Des pays peu récompensés aux JO décrochèrent des médailles dont ils n’auraient pas vu la couleur en « toutes catégories », dont notamment le Danemark (10 médailles), la Chine (2 médailles), l’Irlande, l’Afrique du Sud, etc… .

Dans ce bateau très rapide, les écarts à l’arrivées sont extrêmement réduits et les médailles plus que largement méritées. La forte concurrence dans les épreuves a entraîné une belle progression du niveau. A tel point que les écarts entre le 4-HPL et le 4-HTC sont désormais proches des 5 secondes sur 2000 mètres. A conditions égales, sur les 16 finales de Coupe du monde à Lucerne entre 2000 et 2016, l’écart moyen est de 4,2 secondes (B).

4-SHPL-Champion OlympiqueXavier Dorfman, Yves Hocdé, Jean-Christophe Bette, Laurent PorchierEntraîneur : Bruno Boucher.
Des médailles fréquentes pour les 4 sans barreur PL français. 

La France y a réussi dès le début aux championnats du monde, puis aux Jeux Olympiques (voir A ci-après). Ainsi, dans notre pays, ce sont 47 rameurs qui ont porté les couleurs nationales en 4-PL aux Championnats du monde depuis 1975. Ils nous ont rapporté 11 médailles mondiales (4 en Or, 5 en Argent et 4 en Bronze).
Aux Jeux Olympiques, 15 rameurs ont porté nos couleurs sur 5 des 6 épreuves olympiques en 4- PL depuis 1996. Ils ont ajouté à notre tableau 1 médaille d'Or en 2000 et 1 médaille de Bronze en 2016.

Nous sommes tous déçus pour les rameurs de tous les pays qui trouvent leur bonheur dans cette catégorie, et encore plus pour nos rameurs français qui travaillent très dur pour porter chaque année nos couleurs au plus haut niveau mondial et olympique. La porte se referme brutalement devant entre eux.

Les critères pour une telle décision à expliquer au public.

La décision de la FISA en février 2017 de remplacer les 4-PL hommes aux Jeux Olympiques par le 4-W (femmes) TC peut poser questions. La volonté annoncée était de répondre aux critères du CIO qui vise à équilibrer dans chaque discipline le nombre de participants femmes et hommes. Une autre option proposée à la FISA consistait à supprimer le 4-HTC (hommes), un bateau historique (quasi universel après l’arrêt du 4 barré), par le 4-W TC (femmes). 
Ce choix est-il logique et transparent ? Chacun a son avis que ce soit dans un sens ou dans l’autre et nous ne porterons pas de préférence.
Toutefois, les arguments chiffrés ayant aidé à cette décision n’ont pas transpiré, à savoir quelques comparatifs :
 - sur le nombre d’engagés lors des championnats du monde (quotas d’engagés moins limités qu’aux JO),
 - sur les écarts à l’arrivée entre les participants (l’un des deux bateaux apporte-t-il le plus de spectacle ?),
 - le nombre de pays peu médaillés par ailleurs, ayant réussi grâce à cette catégorie,
 - les écarts de chronos sur 2000 mètres entre le 4-TC et le 4-PL,
 - etc… 
4-SHPL - Finale
Bref peu ou pas d’éléments concrets sont remontées et qui permettraient au public et aux rameurs, sinon de l’accepter, de mieux comprendre une telle décision.

Avec un peu de recul et de hauteur, et en se mettant à la place des membres du CIO qui ne connaissent pas voire n’apprécient pas l’aviron, le vote de la FISA pourrait s'expliquer, surtout si on compare les chronos des deux catégories (voir B ci-après). Mais cette raison, voire d'autres, a-t-elle contribué au choix ?

Pour le CIO, les catégories de poids, hormis quelques disciplines (Boxe, Judo, …), ne sont pas acceptables. Sous prétexte que cela existe à l'aviron, faudrait-il ajouter de telles catégories pour toutes les disciplines sur lesquelles le poids peut avoir un impact sur le résultat (gymnastique, voile, …) ? Beaucoup d’autres sports seraient concernés. Bref, une augmentation et une duplication du nombre d’épreuves et de titres qui banaliserait et dévaloriserait complètement le titre olympique, ce que ne souhaite pas le CIO, sans aborder le surcoût lié au nombre de participants supplémentaires.

Un impact non négligeable pour les rameurs et pour le futur de l'aviron.

1975-1976-1977-4-SHPL-A. Picard, M. Picard, Coupat, Pellegri
Alors, c’en est terminé du 4-HPL aux Jeux Olympiques. Et comme pour le deux barré puis le quatre barré dans le passé, l’impact sera sans doute lourd pour notre discipline qui verra peu à peu se vider ce bateau de ses participants, que ce soit au niveau mondial, puis progressivement au niveau national, puis régional, puis dans les clubs.
Et pourvu que les jeunes "vrais" poids-léger ne préfèrent pas une autre discipline plus adaptée à leur petit gabarit. Il est probable que l'aviron va avoir à se remettre fortement en cause pour relancer le recrutement de jeunes rameurs de "petits" gabarits.

Pour conclure positivement :

Mais tout de même : Vu les écarts constatés entre PL et TC, on voit bien que l’accès aux bateaux toutes catégroies est loin d'être impossible pour les rameurs poids léger (comme avant 1975). La comparaison des résultats des championnats de France Bateaux courts en 2- sur les 10 dernières années en est la preuve (voir C ci-après). Nombreux auraient été les poids-léger qui avaient leur place à bord de bateaux TC. Et si on avait osé, peut-être les échecs vécus sur certains gros projets TC ces derniers temps n'auraient pas eu lieu. Mais l'histoire n'appartient-elle pas à ceux qui l'ont faite.

Patrick Bosdeveix
Crédit photos (A)

(A) Tous les résultats français en 4- PL depuis 1975, année de création de la catégorie : 
(nota : le noms des rameurs est classé par ordre alphabétique)

Aux Jeux Olympiques :
1996 - 7ième - BARRE Stéphane, DALL'ACQUA Henri-Pierre, DORFMAN Xavier, GUERINOT Stéphane
2000 - 1ier - BETTE Jean-Christophe, DORFMAN Xavier, HOCDE Yves, PORCHIER Laurent
2008 - 4ième - BETTE Jean-Christophe, RAINEAU Guillaume, SOLFOROSI Franck, TILLIET Fabien
2012 - 7ième - BAROUKH Thomas, MOREAU Fabrice, MOUTTON Nicolas, SOLFOROSI Franck
2016 - 3ième - BAROUKH Thomas, COLARD Thibault, RAINEAU Guillaume, SOLFOROSI Franck 

Aux championnats du monde : 
1975 - 1ier - COUPAT André, PELLEGRI Francis, PICARD André, PICARD Michel
1976 - 1ier - COUPAT André, PELLEGRI Francis, PICARD André, PICARD Michel
1977 - 1ier - COUPAT André, PELLEGRI Francis, PICARD André, PICARD Michel
1983 - 11ième - AVRIL Gérard, BAILLEUX Jean-François, RAZAT Bertrand, ZAMBON Thierry
1985 - 9ième - BEROUD Arnaud, FARELLE Thierry, IRAZUSKA Laurent, SAURET Jacques
1988 - 4ième - CAMUS Fabrice, GUERINOT Stéphane, MASSON Benoît, PORCHIER Laurent
1989 - 8ième - ANDOLFI Frédéric, GUERINOT Stéphane, LOEILLOT Marc, OYARZABAL Jose
1990 - 2ième - GUERINOT Stéphane, IRAZUSKA Laurent, MASSON Benoît, OYARZABAL Jose
1992 - 3ième - BEL Sébastien, GUERINOT Stéphane, MASSON Benoît, OYARZABAL Jose
1993 - 7ième - ALIX Christophe, BEL Sébastien, DORFMAN Xavier, OYARZABAL Jose
1994 - 5ième - BARRE Stéphane, BEL Sébastien, DORFMAN Xavier, PINON Stéphane
1995 - 14ième - BARRE Stéphane, GUERINOT Stéphane, LEONARD Yoan, SPICQ Alexandre
1997 - 2ième - DORFMAN Xavier, HOCDE Yves, PINON Frédéric, PORCHIER Laurent
1998 - 2ième - DORFMAN Xavier, HOCDE Yves, PINON Frédéric, PORCHIER Laurent
1999 - 3ième - BERNARD Jean-David, DORFMAN Xavier, HOCDE Yves, PORCHIER Laurent
2001 - 3ième - BETTE Jean-Christophe, DORFMAN Xavier, HOCDE Yves, PORCHIER Laurent
2002 - 6ième - BETTE Jean-Christophe, BUSSIERE Franck, PERON Erwan, TOURON Pascal
2003 - 14ième - BETTE Jean-Christophe, PERON Erwan, POUGE Jérémy, TILLIET Fabien
2005 - 1ier - BETTE Jean-Christophe, POUGE Jérémy, SOLFOROSI Franck, TILLIET Fabien
2006 - 2ième - BETTE Jean-Christophe, POUGE Jérémy, SOLFOROSI Franck, TILLIET Fabien
2007 - 2ième - BETTE Jean-Christophe, POUGE Jérémy, SOLFOROSI Franck, TILLIET Fabien
2009 - 5ième - FAUCHEUX Vincent, MOREAU Fabrice, RAINEAU Guillaume, SOLFOROSI Franck
2010 - 7ième - MOREAU Fabrice, MOUTTON Nicolas, RAINEAU Guillaume, SOLFOROSI Franck
2011 - 10ième - MOREAU Fabrice, MOUTTON Nicolas, RAINEAU Guillaume, SOLFOROSI Franck
2013 - 4ième - BAROUKH Thomas, MOUTERDE Augustin, RAINEAU Guillaume, SOLFOROSI Franck
2014 - 4ième - DURET Clément, ONFROY Théophile, RAINEAU Guillaume, SOLFOROSI Franck
2015 - 3ième - BAROUKH Thomas, COLARD Thibault, RAINEAU Guillaume, SOLFOROSI Franck 


(B) Comparatif des vainqueurs des finales des manches de Coupes du Monde à Lucerne de 2000 à 2016.
Nota : Le choix de Lucerne est lié à la régularité du plan d'eau et aux coupes du monde qui s'y déroulent chaque année. 
En Coupe du Monde, les finales des 4-SHTC et des 4-SHPL se déroulent le même jour, donc avec des conditions météorologiques proches.

   4-HPL  4-HTC  
 Année  Min Sec  1/100   Min Sec  1/1000  Ecart 
 2000 06 00 13  06  02 01  -1,88
 2002 05 55 51  05  59  46  -3,95 
 2003 05 51 95  05  47  42 +4,53
 2004 06 02 21  06  01 83 +0,38
 2005  06  01 01 05  53  87  +7,14
 2006  06 07  59  05 58 70 +8,89
 2007 05 58  07  05 51 48 +6,59
 2008  06 00  89  05 52 04 +8,85
 2009  06 05 67 05 57 80 +7,87
 2010  06 01 07 05 55 15 +5,92
 2011  06 03   66  05 53 84 +9,82
 2012  05 53 10 05 50 84 +2,26
 2013 05 53 52 05 50 78 +2,74
 2014 06 00 17 05 58 53 +1,64
 2015 05 54 98  05 55 32 -0,34
 2016 06  02 14 05 55 48 +6,66

Meilleur temps mondial 4-HPL : 05:43.16
Meilleur temps mondial 4-HTC : 05:37.86


(C) Simulation de classement chrono entre les 8 premiers aux Championnats de France en 2- hommes HTC et HPL de 2011 à 2016.
(toutefois, tenir compte de changements de conditions météo entre les épreuves PL et TC sur certains championnats)


2011   2012   2013   2014   2015   2016  
Place Bateau / Place Ecart 1ier Bateau / Place Ecart 1ier Bateau / Place Ecart 1ier Bateau / Place Ecart 1ier Bateau / Place Ecart 1ier Bateau / Place Ecart 1ier
1 2-SHTC-1  -      2-SHTC-1  -      2-SHTC-1  -      2-SHTC-1  -      2-SHTC-1  -      2-SHTC-1  -     
2 2-SHTC-2  1,70    2-SHTC-2  4,46    2-SHTC-2  5,92    2-SHTC-2  0,85    2-SHTC-2  3,07    2-SHTC-2  2,62   
3 2-SHTC-3  4,17    2-SHTC-3  8,58    2-SHTC-3  8,71    2-SHTC-3  6,24    2-SHPL-1  3,61    2-SHTC-3  3,23   
4 2-SHPL-1  4,20    2-SHPL-1  9,43    2-SHTC-4  13,55    2-SHPL-1  8,65    2-SHTC-3  3,82    2-SHTC-4  5,06   
5 2-SHTC-4  5,97    2-SHPL-2  9,97    2_SHPL-1  14,49    2-SHTC-4  9,54    2-SHTC-4  4,09    2-SHTC-5  6,86   
6 2-SHPL-2  6,22    2-SHTC-4  10,31    2-SHPL-2  17,23    2-SHTC-5  11,27    2-SHPL-2  7,87    2-SHPL-1  8,29   
7 2-SHPL-3  8,35    2-SHPL-3  10,65    2-SHTC-5  17,83    2-SHPL-2  12,60    2-SHTC-7  10,08    2-SHTC-7  9,46   
8 2-SHPL-4  8,93    2-SHTC-7  12,35    2-SHPL-3  20,00    2-SHPL-3  13,74    2-SHTC-5  10,82    2-SHPL-2  12,27   

1-10 of 29