Accueil‎ > ‎Tout 2011‎ > ‎

2011-Retraite des sportifs amateurs de haut niveau !

publié le 5 mai 2011 à 11:38 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 9 févr. 2016 à 04:55 ]

Ce projet de loi concerne de très de nombreux rameurs de l’équipe de France. Néanmoins il est peu probable que cette loi soit rétroactive. Une carrière internationale, aussi brillante soit elle, dans les années 70-80-90 et même au début des années 2000 ne validera, très certainement, aucun trimestre. Mais attendons que la loi soit publiée.

Souvenez-vous, l’association des internationaux d’aviron l’avait rapportait en octobre 2007 dans la Dénage N°7 (http://sites.google.com/site/rameurstricolores/documents). Le 22 février 2007, le ministre des sports d’alors, M. Jean-François Lamour à présenté un projet de loi relatif à la retraite des sportifs de haut niveau,

“Les sportifs de haut niveau sont, en matière de retraite, dans une situation très spécifique par rapport au reste de la population.
En effet, durant les périodes pendant lesquelles la majorité de la population est en train de préparer sa vie professionnelle, les sportifs de haut niveau sont de plain pied engagés dans une activité qui nécessite de leur part une mobilisation pleine et entière qui ne s'accompagne pas, le plus souvent, de contreparties financières importantes. La grande majorité des sportifs de haut niveau n'est en effet pas salariée ou plus généralement ne perçoit pas de revenus suffisants pour relever d'un régime de retraite.”
lire la suite sur : http://www.senat.fr/leg/pjl06-292.

En janvier 2011, lors de ses vœux au milieu sportif, le président de la république, M Nicolas Sarkozy, a annoncé que l’Etat prendra en charge la retraite des sportifs amateurs de haut niveau. Source AFP 17.01.11
 
"Je vais m'engager devant vous à ce que les sportifs amateurs inscrits sur les listes de haut niveau puissent valoriser ces années au service de la France dans le calcul de leurs droits à la retraite", a déclaré M. Sarkozy. "On ne peut pas dire à un jeune sportif quand il porte le maillot national 'il sert son pays' et ne tenir aucun compte dans sa carrière des années que ce jeune sportif a passées à servir", a-t-il poursuivi devant plusieurs centaines d'athlètes et de dirigeants réunis à l'Elysée.

"Il y a des sports où il y a plus de moyens que d'autres. Là il n'y a pas de problème, ils sont payés, bien payés. Chacun peut juger, c'est son avis, si c'est parfois trop ou pas mais ils cotisent et peuvent organiser leur retraite. Mais la réalité (...) c'est qu'il y a beaucoup plus de sports et de sportifs de haut niveau qui n'ont pas cette chance", a ajouté le chef de l'Etat. "Ce problème, nous allons le régler avant la fin de l'année, je m'y engage (...) Cela concerne 2.500 à 3.000 athlètes de haut niveau, ce sont des sommes qui sont parfaitement assimilables par l'Etat", a jugé le président français. Selon l'Elysée, le coût annuel de cette mesure est estimé à 4 millions d'euros.

Le président du Comité national olympique et sportif (CNOSF) Denis Masseglia a souligné que cette mesure était "demandée avec insistance" par le mouvement sportif. "Nous allons nous mettre très rapidement au travail avec la ministre (des Sports, Chantal Jouanno (http://www.lemonde.fr/sujet/bbc1/chantal-jouanno.html ) pour que le problème soit résolu", a déclaré M. Masseglia. "Cette intention est annoncée pour la première fois en des termes clairs. C'est vraiment porteur d'espoir", a-t-il indiqué.  "On ne peut pas demander à quelqu'un de représenter son pays et de ne pas bénéficier ensuite de la reconnaissance pour sa vie future", a conclu M. Masseglia.
Comments