Lecture : Nous avons lu et aimé : Ils étaient un seul homme

publié le 4 août 2014 à 09:27 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 16 déc. 2015 à 06:46 ]
L'histoire vraie de l'équipe d'aviron qui humilia Hitler

 Profitons de cet été 2014 pour découvrir cette magnifique histoire d'hommes, de rameurs, dans cette société des années 30. C'est un document sur notre sport comme rarement il nous en est proposé, mais aussi sur la société en crise de cette époque. Retrouvons les sensations, les souffrances, les moments de joie immenses et uniques que nous seuls, rameuses et rameurs, connaissons, depuis le stade du débutant jusqu'au plus haut niveau. Et pour les plus jeunes, qu'une belle leçon d'histoire de notre aviron.

A noter tout au long de ce livre de 464 pages quelques maximes intéressantes dont en voici quelques extraits :
"C'est difficile d'aller vraiment vite en bateau. L'ennemi, bien sûr, c'est la résistance de l'eau, puisqu'il faut en déplacer une quantité égale au poids cumulé des rameurs et de la coque, mais c'est justement l'eau qui nous porte et cette ennemie est aussi notre amie. C'est le paradoxe de la vie : les mêmes problèmes que l'on doit surmonter sont aussi ceux qui nous permettent d'avancer et qui nous rendent plus fort une fois qu'ils sont derrière nous." [Lettre de Georges Pocock à C. Leverich Brett]

"De tous les sports, c'est peut-être l'aviron qui est le plus rude. Une fois que la course a démarré, il n'y a pas de temps mort, pas de remplacement [d'un rameur par un autre]. L'aviron qui pousse l'endurance humaine jusqu'à ses limites. L’entraîneur doit donc inculquer les secrets de cette singulière résistance, celle qui repose dans la tête, dans le cœur, dans le corps." [George Pocock] 

Auteur : Daniel James Brown
Editeur : Editions La Librairie Vuibert

Descriptif

Seattle, années 1930, Joe Rantz est l’un des sportifs les plus prometteurs du programme d’aviron de l’université. Abandonné à son sort par sa famille, il ne peut poursuivre ses études qu'à condition de briller dans une des équipes du campus. Ce sera l'aviron, un sport où seul l’effort collectif compte, un sport qui fera de lui un adulte.
Course après course, sous l’impulsion d’un entraîneur aussi secret que déterminé et grâce aux conseils d’un Anglais excentrique, les neuf rameurs de l’équipe surmonteront tous les obstacles jusqu’à la consécration aux jeux Olympiques de 1936, sous les yeux mêmes de Hitler et devant les caméras de Leni Riefenstahl.
Cette histoire authentique de jeunes garçons qui sont allés à l'encontre de leur destin est aussi une fantastique évocation de l’époque. Entre l'Ouest américain encore sauvage et un Berlin remodelé par la propagande nazie, Daniel James Brown rend avec justesse ce que fut la Grande Dépression pour des millions de gens.
Récit captivant mené d’une main de maître, Ils étaient un seul homme parle de courage et de dépassement de soi, de la force de la fraternité contre la barbarie des temps.