Accueil‎ > ‎Philosophie AIA‎ > ‎

2018-02 : Février 2018, 10 années de « rameurs-tricolores.fr »

publié le 5 févr. 2018 à 01:47 par AIA Rameurs-Tricolores   [ mis à jour : 20 mars 2018 à 09:47 ]
Voilà 10 ans, en février 2008, que Bertrand Vecten, alors Président de l’Association des Internationaux d’Aviron, et Patrick Bosdeveix (responsable du site Internet et des réseaux sociaux) mettaient en ligne le premier site Internet de l’AIA www.rameurs-tricolores.fr.

L’idée initiale était assez simple :
  • Promouvoir notre association et ses actions,
  • Mieux faire connaître les rameuses et les rameurs des équipes de France d’aviron d’hier, d’aujourd’hui et de demain, et bien au-delà de leurs seuls résultats sportifs, montrer des femmes et des hommes, leurs réussites dans la vie en s’appuyant sur les acquis d’une belle carrière sportive, leurs difficultés aussi.
  • Combler le manque de mémoire de ce qu’ont été nos équipes de France d’aviron, ceci à partir de notre album photos unique initié par Monique Coupat puis avec le palmarès des équipes de France depuis 1896 créé par Sylvie Matthews puis complété par Patrick Bosdeveix.
A l’approche des Jeux Olympiques de Pékin de 2008, le fil conducteur de cette longue histoire était tout trouvé pour porter nos premières actualités.

La structure de notre site a assez peu varié en 10 ans. Certes les évolutions technologiques nous ont aidé à franchir les années avec un meilleur confort d’utilisation pour nos lecteurs internautes, plus de disponibilité et moins de soucis techniques.


Hormis nos  « Actualités » dont les nouvelles « fraiches » ont glissé depuis quelques temps sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, les rubriques d’origine ont peu varié et accompagnent toujours nos actions, prolongeant ainsi la mémoire de nos valeureux internationaux, qu’ils soient rameuses, rameurs, barreuses et barreurs, enrichis depuis 2017 des arbitres et des cadres techniques internationaux.

Quelques exclusivités Rameurs Tricolores

Une « Revue de presse des internationaux  d’aviron», unique sur les réseaux sociaux

Le développement de la presse sur le web et l’approche des Jeux Olympique de Pékin aidant, une page de revue de presse quasi quotidienne fut mise en ligne dès 2008 sur le site www.rameurs-tricolores.fr. Nous proposions l’accès aux articles parlant des rameuses et rameurs de nos équipes de France d’aviron. Unique en son genre, nos publications recueillaient rapidement un nombre considérable de consultations (jusqu’à 800 connexions par jour pendant les J.O. de Pékin).
L’arrivée des réseaux sociaux simplifiant les choses, la rubrique s’ouvrait à un auditoire plus dynamique, plus large et plus ouvert. Nous l’avons donc transférée sur nos pages Facebook puis sur notre compte Twitter, nous permettant ainsi d’informer aujourd’hui jusqu’à plusieurs milliers de lecteurs, selon les sujets.

Le « Palmarès détaillé de l’Aviron Français depuis 1896»

Ce palmarès liste la presque totalité des équipages français depuis 1896, nous rappelant les résultats des rameuses, rameurs, barreuses et barreurs (soit plus de 2000 athlètes) ayant participé à un championnat FISA sous les couleurs des équipes de France, ceci depuis plus de 120 ans.

C’est sur une idée de Sylvie Matthews qui compilait alors, avec l’aide du secrétariat de la FFA, tous les résultats français dans le journal « Aviron » de 1896 à 2002, que nous avons mis en ligne au printemps 2008 le « Palmarès de l’Aviron Français depuis 1896 ». Le relais fut ensuite pris par Patrick Bosdeveix sur la base des résultats mémorisés sur le site de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron, « Worldrowing.com », et enrichi du livre « Aviron et rameurs de France » de Jean-Pierre Drivet, ce qui donne aujourd’hui cette version détaillée très complète et actualisée au fil des championnats. Et nous l’avons enrichie en 2017 des catégories juniors et seniors U23.  On n’oubliera pas l’appui de quelques passionnés qui nous complètent et apportent de leurs corrections permettant de proposer ce document unique. 

Ce palmarès peut être consulté depuis notre site, par année ou par athlète (http://www.rameurs-tricolores.fr/Palmares).


Un classement en nombre de médailles a été ajouté en 2014. En 2017, il a vu Jérémie Azou (période 2006 à 2017 avec 13 médailles dont un titre olympique) prendre la première place, devant Jean-Christophe Bette (période 1998 à 2012 avec 12 médailles dont un titre olympique) et Gaston Delaplane (période 1905 à 1912 avec 12 médailles). 
Les noms et les périodes cités montrent que les résultats de ce classement ne sont pas réellement comparables. L’évolution du nombre de catégories (championnats du monde, d’Europe, TC, U23 ou juniors) au fil des années donne un avantage certain en nombre de médailles aux athlètes d’aujourd’hui par rapport à nos « anciens » qui n’ont pas connu les championnats du monde.  L’objectif futur d’établir un véritable classement des athlètes dans l’histoire de l’aviron est-il envisageable ? Nous y pensons.


Notre idée avec notre « Album photos » était de créer la mémoire photographique de nos équipages, que ce soit en course, à l’entrainement, sur l’eau ou à terre, mais aussi dans leur vie. C’est une collection de près de 3000 photos allant de 1900 à aujourd’hui qui en ligne dans l’album. 

De nombreux donateurs passionnés nous communiquent régulièrement leurs documents d’époque. Beaucoup d’années sont encore vides de photos, mais nous continuons à la remplir à l’aide des « fondus » de notre sport qui scannent leurs archives personnelles pour nous les envoyer (*). 

Nous enrichissons aussi chaque année, au fil des compétitions, l’album des photos tirées du site de la Fédération Française d’Aviron qui nous en a donné son aimablement autorisation.

(*) Vous pouvez nous communiquer vos photos scannées, y compris avec votre téléphone, à cette adresse : webmaster@rameurs-tricolores.fr. Il suffit de nous rappeler l’année, l’équipage et sa catégorie, et la compétition ou le lieu, avec de préférence l’auteur de la photographie. Le format idéal pour notre format est de 72 pixels/pouce avec 40 cm (environ 1100 pixels) en plus grande dimension.



L’utilisation du site www.rameurs-tricolores.fr est bien entendu le support pour vous fournir des informations, voire vous permettre d’adhérer ou faire un don à notre association.  

En 2017, nous avons suivi les évolutions technologiques pour nous appuyer sur le partenaire HelloAsso et proposer un service d’adhésion et de dons en ligne totalement sécurisé et gratuit (*). C’est plus de simplicité pour nos adhérents et donateurs et aussi pour la gestion de notre association.  

Et grâce à ce service, au delà des dons et des cotisations, nous pouvons mieux organiser et gérer le financement de nos actions, telles la réservation et le paiement en ligne de soirées festives, l’aide au financement d’opérations spécifiques comme cela a été réalisé en 2017 avec le projet d’album mémoire « Génération Mund ».

(*) Un « pourboire » est suggéré par HelloAsso pour se financer. Il n’est pas obligatoire. Il suffit pour cela de modifier l’option dans le formulaire en précisant ne pas régler le pourboire.

Quelques rappels sur notre site www.rameurs-tricolores.fr, et sur l’AIA

« Histoires vécues » raconte des histoires de nos championnes et champions, des témoignages de rameuses et rameurs qui nous racontent, non pas ce qu'ils ont gagné ou perdu, mais ce qu'ils ont vécu, comment ils ont mené de front entraînements et études, entraînements et travail, et puis ce qu'ils ont réussi à devenir après leur carrière...
Depuis 2005, la « Bourse pour ramer » nous a permis de verser une trentaine bourses d’un montant de 500 à 600 euros à de jeunes rameuses et rameurs en difficultés, leur permettant de continuer à pratiquer l’aviron, voire d’atteindre, pour quelques uns, le haut niveau.

Les « Gloires du Sport », le panthéon du sport français, furent créées (tous sports confondus) sur l’initiative de Monique BERLIOUX, par la fédération des Internationaux du Sport Français (FISF) et participent au devoir de mémoire national. Nos rameuses et rameurs, actuellement au nombre de 9, y ont largement leur place.


« Philosophie AIA » reprend nos diverses nos activités traditionnelles telles nos assemblées générales ainsi que « Nos Actions ». Cette sous-rubrique reflète les activités de l’association, le site Internet n’étant que la partie la plus visible de l’iceberg. Et celles-ci n’ont pas manqué pendant ces 10 années :
  • Poster « Les têtes et les jambes » qui rappelait que « 70% engagés au mondial 2006 avaient au moins un Bac+3 ».
  • Tee-shirt Match France-Angleterre cadets : chaque année, la mise à disposition de tee-shirts pour les 80 rameuses et rameurs cadets et leurs entraineurs qui ont représenté la France lors de ce match, et ceci jusqu’à ce que la FFA les en dote en plus de la combinaison.
  • Dotation de bidons-gourdes « haut de gamme et écolo » à tous les internationaux français (juniors, U23 et TC) aux couleurs de l’AIA. Cet accessoire  indispensable accompagne les athlètes à chaque entrainement.
  • Septembre 2015, l’AIA est un véritable lien entre les générations (dixit Medias Aviron) en profitant des mondiaux 2015 à Aiguebelette pour organiser une grande fête de retrouvailles des internationaux d’aviron, avec plus de 200 participants allant des JO 1948 aux rameuses et rameurs actuels.
  • 2017, réalisation d’un book photos souvenir pour Eberhard Mund, le directeur sportif qui a fait exploser les résultats internationaux de l’aviron français de la fin 1990 à 2002.
Pour la partie documentaire, la rubrique « La Dénage » archive notre revue périodique ainsi que la « Bibliothèque du rameur » qui propose des livres d’aviron, mais sans la limitation de périmètre liée à sur nos champions.


La rubrique « Actualités »  a évolué

Au lancement, nous avions choisi de couvrir l’actualité de notre association, enrichie de celle plus générale des équipes de France d’aviron d’hier et d’aujourd’hui, et surtout des hommes et des femmes qui les constituent. S’y sont ajoutés depuis quelques mois celles des arbitres internationaux et des cadres et entraîneurs des équipes de France qui font partie, selon nous, de la même histoire.
Ne souhaitant nous substituer aux médias ou à la FFA, l’orientation de nos articles tourne très peu sur les compétitions et leurs résultats mais plutôt sur les champions, leurs vies, leurs joies et leurs déboires, leur devenir.

Sauf exception, nous n’avons pas souhaité voir notre actualité se transformer en rubrique nécrologique de l’aviron français. Quand l’information nous est communiquée, nous la publions sur les réseaux sociaux. Par contre, un contenu documenté sur une personne décédée ayant marqué de notre histoire enrichira notre rubrique « Histoires vécues ».


Depuis 2005, chaque année, avec l’appui de la Fédération des Internationaux du Sport Français (FISF), nous avons remis une « Bourse pour ramer » à des jeunes sportifs en situation sociale ou économique difficile, les aidant à continuer à pratiquer notre discipline, voire atteindre le plus haut niveau, comme ce fut le cas pour plusieurs d’entre eux. 
Ce sont 3 ou 4 rameuses ou rameurs chaque année (sur 10 bourses FISF) produisant 33 bourses remises à partir d’un dossier transmis à l’AIA par leur club. 

Pour l’année 2017, la FISF a préféré d’interrompre son aide. Le comité directeur de l’AIA a décidé de continuer à financer cette bourse sur la base de ses fonds propres, ce qui fut le cas pour plusieurs dossiers cette année. Et ce fut possible grâce à vos cotisations et à de nombreux dons.

A plusieurs reprises, la remise de ce chèque a été parrainée par un athlète connu de notre équipe de France, complétant cette belle action par de beaux souvenirs.  Ce fut le cas, notamment en 2012 avec Adrien Hardy (champion olympique 2004) ou en 2014 avec Germain Chardin (vice-champion olympique 2012).


Remerciements

La réussite de notre site et de notre association tiennent essentiellement sur les bénévoles, les internationaux d'aviron, les cotisants et les donateurs, donateurs en fonds, mais aussi en contenus, en témoignages ou en photos. Notre réussite s'appuie sur toutes ces rameuses, ces barreuses, ces rameurs et ces barreurs, ces arbitres et ces cadres techniques qui ont fait l'histoire de l'aviron français et qui démontrent encore chaque jour la force que ce sport magnifique nous apporte dans la vie.