• Rameurs Tricolores

Les lauréats à l'aide au double projet Formation et Haut Niveau 2021 sont...


...deux juniors au palmarès déjà international et qui, baccalauréat avec mention en poche, se dirigent vers des études supérieures dès cette rentrée universitaire.

Les heureux élus sont ?

Nous les félicitons au nom de l’Association des Internationaux d’Aviron 
et de Thierry Louvet, finaliste olympique 1984 et membre de l'AIA, fondateur de la société INCEPT SPORT qui finance cette aide.

Par cette action, nous visons une nouvelle fois à mettre en lumière le parcours des sportifs, les accompagner dans leurs projets professionnels et sportifs, et transmettre les valeurs éducatives du sport.

Mya Bosquet et Martin Bauer recevront chacun un chèque de 1.250 € pour les soutenir dans leur double projet d’études et de sport de haut niveau.


Parmi les onze candidatures, toutes étaient méritantes pour recevoir cette aide de soutien qui s’adressait à celles et ceux qui répondaient aux critères :

  • être inscrits sur les listes de Haut Niveau, en collectifs nationaux ou espoirs,

  • être inscrit dans un cursus de formation scolaire ou professionnel.

Toutes et tous démontraient bien ces engagements forts. Nous les encourageons à continuer dans cette voie.

Mya Bosquet

Mya Bosquet, formée club Aviron du Scorff (1) à Lorient (56), a rejoint le Pôle Aviron de Nantes en 2020 avec pour objectifs le baccalauréat et une sélection en équipe de France qui s’est traduite par l’obtention du bac avec mention bien et une 5e place en skiff aux championnats du Monde 2021, après déjà une bonne expérience en coupe d’Europe en junior 1 l’année précédente.


Mya a commencé à ramer dans son club où elle a vite progressé grâce à son entraineuse, Léna Mahoïc, très compétente et disponible. La petite structure et les petits moyens de son club l’ont amenée à réfléchir à une autre orientation pour atteindre son objectif en équipe de France. Pendant la période de la Covid 19 propice à la réflexion, elle a décidé de changer de ville, d’école, de vivre en internat, d’intégrer le Pôle Aviron de Nantes pour l’année du baccalauréat !


A son arrivée au pôle, Gaëlle Buniet (entraineuse au pôle) la décrirait comme quelqu’un avec un potentiel à développer ainsi qu’une bonne technique de glisse, et arrivant avec un vrai double projet de surcroît. Les kilomètres et les entrainements l’ont faite progresser rapidement puisqu’elle a gagné la régate de sélection.

Mya Bosquet, 5ième des mondiaux juniors 2021 en skiff

En une année, elle a apprécié tout ce qui était mis en place au pôle comme au lycée. « Plus besoin d’écourter l’entrainement à cause des cours » grâce à un encadrement sportif et scolaire toujours disponible. Tout était là pour réussir et elle sait que ses résultats en sont la preuve.


Après une année au lycée du Centre Educatif Nantais pour Sportifs, au CENS (2), elle commence à l’université de Droit, sereinement en mettant en place une « organisation stricte et personnalisée pour caler cours et sport ».

Martin Bauer

Martin Bauer, de la Société Nautique de la Haute Seine (3) à Draveil (91), a obtenu la mention très bien au bac en juin et a conquis une belle médaille d’argent aux championnats du Monde Junior en double de couple.


Martin a commencé à ramer en 2015 suite à sa visite aux championnats de France à Vichy où sa sœur ramait. C’est l’ambiance, entre les clubs, entre les bateaux qui l’a motivé à ramer, une ambiance qu’il aime à retrouver, lui aussi, au Pôle Aviron de Nantes qu’il a rejoint l’an dernier après que son entraineur William LAINE « lui ait donné le feu vert » pour partir.


Au pôle, Robert Servel (entraineur au pôle) n’est pas surpris de sa réussite car il a démontré dès son arrivée un « caractère exceptionnel, autonome, très sérieux et qui ne lâche rien ».

Tout comme Mya, en évaluant les sport et études proposés il a choisi le pôle de Nantes et son partenariat fort avec le lycée du CENS. Pour lui, « c’est important d’avoir un double projet pour garder la tête sur les épaules, pour se réfugier dans un autre domaine » quand la pression est forte.

« Ce travail en synergie nécessite et améliore la détermination et la motivation »

Martin apprécie sa chance et remercie ses parents de le soutenir et de faire ce sacrifice pour lui. « Le club reste un point d’ancrage, pour garder son identité, entouré de bénévoles dévoués et d’une émulation que j’aimerai partager à mon tour ».

Martin Bauer

A présent, pour ce début en faculté de sciences et biologie, c’est à nouveau un grand changement mais il est déjà impatient de découvrir la suite de ce programme qui correspond à ce qui lui plait beaucoup (la génétique), et qui va s’insérer entre une dizaine de séances hebdomadaires minimum au pôle.


Que ce soit côté sportif ou scolaire, « Mya et Martin, tous deux sérieux et agréables, ont démontré beaucoup de rigueur et d’autonomie qui semblent être propre à l’aviron » selon Rémi Ledoux, responsable du CENS qui est entièrement pensé pour apporter un cadre scolaire adapté à la pratique du haut niveau.

« Au CENS, on s’intéresse à l’individu, pas seulement à l’élève, car c’est l’individu qui va réaliser son projet »

Le sport de haut niveau implique un réel investissement moral et financier pour les familles et pour l’athlète qui s’y engage avec son envie forte, aux résultats encore en devenir, pour réaliser son rêve de médailles.


Ces belles valeurs exprimées par Mya et Martin prouvent que l’on peut réaliser ses ambitions et ses projets sans que le sport ou les études en pâtissent, voire que l’aviron est un sport qui apporte la synergie nécessaire aux études.


Leur comportement et leur état d’esprit font d’eux des modèles très inspirants pour nombre de jeunes qui, comme eux, ambitionnent à se réaliser en donnant le meilleur d’eux même sur les bancs scolaires comme sur les coulisses des bateaux.


Merci à Thierry Louvet qui, au nom de sa société INCEPT SPORT, a eu l’idée de cette aide (*), qui les finance et qui a choisi de les placer au cœur de l’Association des Internationaux d'Aviron pour en renforcer le message, une aide qui est un bel encouragement par ces deux lauréats.


Nous leur souhaitons de réaliser leur potentiel sur leurs deux projets ambitieux (olympique et universitaire) et nous serons heureux de les suivre au fil des années.


Corinne Meadmore

Finaliste Olympique en skiff 1992, internationale de 1975 à 1992.

Pour en savoir plus :


  1. Club Aviron du Scorff : https://avironduscorff.sportsregions.fr

  2. Collège de Cens : https://cens.paysdelaloire.e-lyco.fr/formation/

  3. Société Nautique de la Haute Seine : https://snhs.assoconnect.com

(*) Rappel sur l'Aide au double projet Formation et Haut niveau : https://www.rameurs-tricolores.fr/post/bourse-incept-2021

241 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout