• Rameurs Tricolores

Mondiaux Indoor 2020, Lou-Anne Caniard, boursière AIA 2019, témoigne.

Mis à jour : 4 avr. 2020

Chaque année, notre Association des Internationaux d’Aviron attribue quelques bourses à de jeunes pratiquants de l’aviron afin de les aider à continuer la pratique de notre discipline malgré l’environnement financier difficile qu’ils rencontrent.


Lou-Anne Caniard, qui a bénéficié de notre Bourse AIA 2019, a la gentillesse de nous raconter en détails ses mondiaux Indoor 2020 au Stade Coubertin à Paris, le 8 février dernier.

Nous la remercions de sa contribution et surtout, nous la félicitons pour sa magnifique médaille d’argent qui fait d’elle une magnifique vice-championne du Monde Indoor 2020, catégorie J18, derrière l’allemande Alexandra Föster et devant l’ukrainienne Kateryna Ustiuzhanina, et aussi pour son titre de Championne de France Indoor 2020 dans cette catégorie J18.


Ci-après quelques extraits de son récit qui nous montre de sa part une grande maturité et beaucoup de sérieux. Merci Lou-Anne.

« Le Déroulement de ma journée »


9h00 : Avec mon club, nous arrivons au stade et observons le spectacle de la course des masters qui tente de nous faire peur, mais il ne fait pas se laisser envahir par l’effet pression créé par l’ambiance.


11h00 : Rituel des écouteurs pour se mettre dans sa bulle malgré le bruit résonnant dans toute la salle.


(…)


11h50 : Direction la salle d’échauffement avec un tête les points à travailler sans se mettre de pression. Si on a oublié certaines choses, on sait que ça va être revu avec le coach de pôle (ndlr : Lou-Anne rame au Pôle Aviron de Nantes) ou de club

Le but : se faire confiance, on sait ce qu’on est capable de faire. On est entraîné pour ces échéances, le tout est d’appliquer tout ce qui a été vu, même si on se retrouve dans des conditions difficiles.

Donc, se concentrer sur soi, sans se mettre de pression ou en tous cas de mauvaises pressions.

Retravailler des petits points techniques sur la machine pour qu’ils soient mémorisés.


(…)


« Mon Objectif »

Battre mon temps de décembre 6’52’’9 et le record de France J18.

Etre sur le podium mondial


(…)


12h50 : Position de départ. PARTEZ ! Je fais l’effort de ne pas partir trop fort pour éviter de le regretter à la moitié du parcours. Je me mets donc progressivement dans un bon rythme où j’alimente simplement la roue. Je me crois la première à la fin des 250 derniers mètres mais je reste concentrée uniquement sur mes moyennes (…)


12h57 : Fin de la course. Je ne bats pas le record de France, mais je bats mon propre record dans des conditions difficiles. Je me suis battue jusqu'au bout, j'ai été régulière, j'ai su gérer mon stress et ma respiration donc globalement ma course. (…) Une très belle course où il y a encore des points à travailler.


J'ai réussi à être dans ma bulle et ne pas me focaliser sur le monde autour de moi, ce qui m'a permis de ne pas reproduire certaines erreurs es années passées.

La remise des médailles pour les Mondiaux a été le moment pour féliciter Alexandra Föster et Kateryna Ustiuzhanina et évoquer les dernières secondes de notre course.

Pour celle des France, être accompagnée de mes coéquipières de Nantes était vraiment émouvant.

Ce témoignage est incomplet. Pour le découvrir et apprécier l’ensemble de son témoignage en cliquant sur ce lien.

Vous aussi, vous pouvez nous aider

de jeunes rameuses et rameurs en adhérant

ou en faisant un don à notre association

(cliquer sur ce lien)

244 vues0 commentaire