• Rameurs Tricolores

Jean-Christophe Bette prend sa retraite : l'interview exclusive

Mis à jour : 23 juin 2019


En ces premières heures de l’an 2013… focus sur une page qui se tourne. Celle d’une carrière bien remplie et d’une retraite tout aussi bien méritée ! En effet, il y a quelques semaines, Jean Christophe Bette nous a officiellement annoncé qu’il rangeait les pelles Bleu-Blanc-Rouge au ratelier pour profiter pleinement de la montagne et des sports « outdoor ».

Récemment intégré au team Garmin Adventure aux côtés de sa femme Caroline (Bette-Freslon, ex internationale elle-aussi), J.C. a gentiment accepté de répondre à quelques unes de nos questions. Une sorte de baroud d’honneur faite à un futur ex Grand Homme de l’aviron…

Tes débuts à l'aviron


AIA :Comment et pourquoi tu es arrivé dans ton club ?JC : En fait, lorsque je suis arrivé sur Compiègne je cherchais une activité sportive et j’ai choisi l’aviron par curiosité dans un premier temps. J’ai vite apprécié l’ambiance du club et plus j’ai fait connaissance avec ce sport, plus je l’ai aimé.


AIA : Tes premiers pas à l'aviron, ta première régate, ton meilleur souvenir de cette époque ? JC : Je garde beaucoup de bons souvenirs de cette époque et surtout de ce qui se passait en dehors du bateau, les trajets en fourgon pour aller sur les régates, les pique-niques sur les bassins, toutes les bêtises que des gamins de cet âge peuvent trouver à faire sur des bassins d’aviron…Pour la première régate, je crois me souvenir que c’était à Saint-Quentin en yolette.

École de la vie


AIA : Qu’est-ce que la pratique de l'aviron, en compétition, dans ton club, t’a apporté ? JC : Tout, ou presque. J’ai eu la chance d’avoir de bons entraineurs dans mon club et aussi un très bon CTR à l’époque, Robert Servel pour ne pas le nommer. En fait lorsque je suis arrivé sur des stages avec l’équipe de France et des entraineurs nationaux, je possédais les bonnes bases qui m’ont permis de progresser rapidement. AIA : Champion Olympique en équipage, plusieurs fois champion du monde en équipage, que représente pour toi « l’équipe » ? JC : Pour moi, l’aviron est un sport individuel certes, mais qui se pratique en équipage. Durant toute ma carrière, ce qui m’a vraiment plus ce sont toutes ces aventures humaines et ces projets d’équipages. J’aurais eu du mal à envisager l’aviron autrement.


Ta carrière internationale


AIA : Quel regard portes-tu sur ta carrière de sportif de haut-niveau ? JC : J’en suis fier même si je n’aime pas trop m’étendre sur mon palmarès. En fait, je n’ai jamais vraiment pris le temps d’y penser mais je pense que dans quelques années je me rendrai vraiment compte de ce que j’ai pu accomplir.

AIA : Tes 2 ou 3 moments les plus forts, ce que tu en as retenu ? JC : Bien sûr le titre Olympique, inoubliable, le  1er titre de Champion du Monde en 1998 avec Vincent Montabonel pour notre première participation chez les A, le Titre de Champion du Monde de 2005 en Quatre dont je suis fier car c’est vraiment le début d’une initiative collective qui durera toute l’olympiade et enfin le Titre de Champion du Monde de 2010 en Nouvelle Zélande, le 2ème de suite en deux sans barreur avec Fabien Tillet, aussi dans un pays magique où l’aviron est Roi.


Mondiaux 2001 - 8+SHPL champions du monde

AIA : Tes 2 ou 3 plus grosses frustrations ou déceptions et ton analyse à posteriori ? JC : Ma première déception a été de ne pas se qualifier pour les JO d’Athènes en 2004. Je pense que l’on n’a jamais réussit à construire quelque chose de stable après les JO de 2000 et on a payé les erreurs de cette mauvaise transition. Mon autre déception est de ne pas avoir été essayé dans le quatre en 2012. Je pense sincèrement que nous avions notre carte à jouer avec un équipage qui avait fait ses preuves aux Europe en 2009…


AIA : La carrière d’un champion, c’est aussi opter au bon moment pour le bon choix. A posteriori, as-tu le sentiment d’avoir fait un mauvais choix à un moment de ta carrière et le quel ? Si tu pouvais recommencer, que ferais-tu ? JC : Franchement, je n’ai pas vraiment de regrets par rapport à mes choix personnels. Dans mon cas la réussite a souvent été rendez-vous.


Ta reconversion


AIA : Quelles études/formations as-tu mené et quelle est ta profession ? JC : J’ai fait le choix de partir du côté technologique et non du côté sportif au niveau de mes études avec tout d’abord un bac STI Génie Mécanique, puis un DUT Génie Mécanique pour trouver un emploi chez EDF dans un premier temps en tant que technicien. AIA : L'aviron a-t-il influencé ton orientation professionnelle ? JC : En fait, l’aviron a orienté mes recherches : je savais qu’une des solutions pour poursuivre l’aviron à haut-niveau avec mon bagage universitaire consistait à intégrer l’entreprise EDF. Pour la suite, j’ai eu la chance de rencontrer la bonne personne au bon moment. Le Directeur de la Maintenance de la Centrale EDF de Cattenom (à côté de Thionville) cherchait à recruter un sportif dans l’unité…


AIA : Penses-tu que la pratique de l’aviron a développé en toi des qualités, des compétences ou des comportements particuliers qui seraient indispensables à la réussite ? Lesquels et comment vous t’en sers-tu dans ta vie professionnelle ? JC : L’aviron m’a effectivement aidé à développer beaucoup de capacités indispensables dans la vie professionnelle. Je pense que ce qui me sert le plus, c’est le fait de savoir prendre du recul dans certaines situations, avoir une vision globale et ne pas se laisser aveugler par des problèmes qui n’en sont pas vraiment.


AIA : Mener de front haut niveau sportif et formation est souvent difficile en aviron. Quels sont les 2 ou 3 conseils que tu pourrais donner aux jeunes rameurs et rameuses qui, comme toi, ont choisi cette voie ? JC : Déjà je dirais, et en connaissance de cause, de ne pas s’éloigner du projet professionnel qui nous « botte « vraiment car je pense que la clé est vraiment dans le sens que l’on donne à son projet. Pour le reste, rien n’est impossible quand on s’en donne les moyens, les exemples sont légion dans le monde de l’aviron.

L'aviron, le sport et toi, aujourd'hui ?


AIA : Tu prends ta retraite internationale aujourd’hui. Continueras-tu à ramer ?

JC : Dans un premier temps non. Pour l’instant l’aviron ne me manque pas du tout, certainement parce que j’ai un projet sportif bien défini en dehors de l’aviron.


AIA : La montagne est ton second univers sportif. Quels sports y pratiques-tu ? Y envisages-tu une carrière de haut niveau ou seulement un loisir ? JC : La montagne et le fait d’être dans le milieu naturel d’une manière plus générale est vraiment ce qui me plait. J’y pratique de nombreuses activités sportives pour le plaisir mais aussi pour des compétitions à certains moments. On peut citer le ski de fond, le ski de randonnée, la rando alpine, le cyclisme, la course à pied et en particulier le « Trail Running ». Les projets sportifs qui me motivent dans ces domaines sont abordés de manière très sérieuse car j’ai intégré le Team Garmin. J’y ai suivi ma femme Caroline. Cette structure me permet justement de m’épanouir dans ce milieu en gardant l’aspect haut-niveau et l’esprit d’équipe.

(voir article paru en 2009 ici : cliquez sur le lien)


Champions olympiques à Sidney (2000) en 4-SHPL

Sujets plus généraux


AIA : Tu as donné l'impression d'aimer le mode de vie que te procure l'aviron plus que la compétition de haut niveau. Qu'en penses-tu ?JC : Je pense que c’est vrai. Bien sûr la compétition est la flamme qui nous anime tous les jours à l’entrainement, mais je prends souvent beaucoup plus de plaisir à construire ces moments brefs qu’a les vivre.


AIA : Racontes-nous une anecdote, une histoire, un entraînement, une course, un fait marquant de ta vie de rameur. JC : Un souvenir qui est flou mais pourtant qui reste très plaisant est une soirée organisée par l’équipage Allemand du quatre sans barreur, juste après les JO de Sydney. Tous les équipages du quatre sans barreur poids léger des JO étaient conviés et quasiment tous étaient présents au 30ème et quelques étages d’une tour du centre de Sydney avec musique, boisson… de quoi refaire les courses entre membres de la même catégorie. Je n’ai jamais refais ce genre de chose par la suite.


Entretien réalisé par Caroline Freslon-Bette📷


LES PLUS BEAUX TITRES INTERNATIONAUX DE JEAN-CHRISTOPHE BETTE

Jeux olympiques

  • Sydney (2000) - médaille d'or en 4- poids-légers

  • Pekin (2008) - 4ième en 4- poids-légers

Championnats du monde

  • 5 médailles d'or 2 médailles d'argent2 médailles de bronze

Championnat d'Europe

  • 2 médailles d'or

Coupes du Monde

  • 11 médailles d'or

  • 6 médailles d'argent

Le palmarès détaillé de Jean-Christophe BETTE (source www.ffaviron.fr)

2012

  • 3e en deux de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Belgrade (Serbie)

  • 3e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

2011

  • 4e en huit de pointe avec barreur poids léger au Championnat du Monde à Bled (Slovénie)7e en deux de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Munich (Allemagne)

  • 2e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Aiguebelette (73)

  • 5e en quatre de pointe avec barreur au Championnat de France Brive-la-Gaillarde (19) 

2010

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Karapiro (Nouvelle-Zélande)1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat d'Europe à Montemor-o-Velho (Portugal)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Bled (Slovénie) 

  • 2e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 1er en quatre de pointe avec barreur au Championnat de France au Creusot (71)

2009

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Poznan (Pologne)1er en quatre de pointe sans barreur poids léger au Championnat d'Europe à Brest (Biélorussie)

  • 2e en deux de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 2e en deux de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Banyoles (Espagne)

  • 2e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 4e en huit de pointe avec barreur au Championnat de France à Aiguebelette (73)

2008

  • 4e en quatre de pointe sans barreur poids léger aux Jeux Olympiques à Pékin (Chine)

  • Vainqueur en quatre de pointe sans barreur poids léger de la Coupe du Monde

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Poznan (Pologne)

  • 3e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 4e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Munich (Allemagne)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur au Championnat de France à Mantes-la-Jolie (78)

2007

  • 2e en quatre de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Munich (Allemagne)2e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 4e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Amsterdam (Pays-Bas)

  • 10e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Linz-Ottensheim (Autriche)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 2e en huit de pointe avec barreur au Championnat de France à Vichy (03)

  • 2e en huit de pointe avec barreur à la Coupe de France à Vichy (03)

2006

  • 2e en quatre de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Eton (Grande-Bretagne)2e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 2e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Régate Internationale de Duisburg (Allemagne)

  • 4e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Régate Internationale de Duisburg (Allemagne)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 2e en huit de pointe avec barreur à la Coupe de France à Vichy (03)

2005

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Gifu (Japon)Vainqueur en quatre de pointe sans barreur poids léger de la Coupe du Monde

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Munich (Allemagne)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Eton (Grande-Bretagne)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Brive-la-Gaillarde (19)

  • 2e en quatre de pointe sans barreur au Championnat de France à Mantes-la-Jolie (78)

2004

  • 5e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Banyoles (Espagne)8e en quatre de pointe sans barreur à la Coupe du Monde à Poznan (Pologne)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 2e en deux de pointe avec barreur au Championnat de France à Bourges (18)

2003

  • 14e en quatre de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Milan (Italie)

  • 14e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 5e en quatre de pointe sans barreur à la Coupe du Monde à Milan (Italie)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Brive-la-Gaillarde (19)

  • 11e en huit de pointe avec barreur à la Coupe de France à Vichy (03)

2002

  • 6e en quatre de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Séville (Espagne)

  • 5e en quatre de pointe sans barreur à la Coupe du Monde à Munich (Allemagne)

  • 4e en quatre de pointe sans barreur à la Coupe du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 4e en quatre de pointe sans barreur à la Coupe du Monde à Hazewinkel (Belgique)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur à la Régate Internationale de Duisburg (Allemagne)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur à la Régate Internationale de Duisburg (Allemagne)

  • 2e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 1er en quatre de pointe avec barreur au Championnat de France à Aiguebelette (73)

  • 9e en huit de pointe avec barreur à la Coupe de France à Vichy (03)

2001

  • 3e en quatre de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 1er en huit de pointe avec barreur poids léger au Championnat du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 4e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Munich (Allemagne)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Séville (Espagne)

  • 2e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Princeton (États-Unis)

  • 2e en huit de pointe avec barreur poids léger à la Coupe du Monde à Princeton (États-Unis)

  • 3e en quatre de pointe sans barreur à la Régate Internationale d'Essen (Allemagne)

  • 3e en quatre de pointe sans barreur à la Régate Internationale d'Essen (Allemagne)

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Brive-la-Gaillarde (19)

  • 2e en quatre de pointe sans barreur au Championnat de France à Bourges (18)

  • 3e en huit de pointe avec barreur à la Coupe de France à Vichy (03)

2000

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger aux Jeux Olympiques à Sydney (Australie)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Lucerne (Suisse)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Munich (Allemagne)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Régate Internationale de Duisburg (Allemagne)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Régate Internationale de Duisburg (Allemagne)

  • 2e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur au Championnat de France à Vaires-sur-Marne (77)

1999

  • 4e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Saint Catharines (Canada)

  • 5e en deux de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Vienne (Autriche)

  • 2e en quatre de pointe sans barreur au Championnat de France à Aiguebelette (73)

  • 10e en quatre de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Aiguebelette (73)

  • 12e en huit de pointe avec barreur à la Coupe de France à Mâcon (71)

1998

  • 1er en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat du Monde à Cologne (Allemagne)

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe des Nations à Ioannina (Grèce)

  • 8e quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe du Monde à Hazewinkel (Belgique)

  • 3e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 2e en quatre de pointe avec barreur au Championnat de France à Vaires-sur-Marne (77)

1997

  • 1er en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe des Nations à Milan (Italie)

  • 5e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Aiguebelette (73)

  • 2e en quatre de pointe avec barreur au Championnat de France à Mantes-la-Jolie (78)

  • 5e en huit de pointe avec barreur au Championnat de France à Mantes-la-Jolie (78)

1996

  • 4e en quatre de pointe sans barreur poids léger à la Coupe des Nations à Hazewinkel (Belgique)

  • 4e en deux de pointe sans barreur poids léger au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 5e en huit de pointe avec barreur au Championnat de France à Vaires-sur-Marne (77)

JUNIOR

1995

  • 1er en quatre de pointe avec barreur à la Coupe de la Jeunesse à Bourges (18)

  • 5e en deux de pointe sans barreur au Championnat de France à Cazaubon (32)

  • 1er en quatre de pointe avec barreur au Championnat de France à Vichy (03)

  • 4e en quatre de pointe sans barreur au Championnat de France à Vichy (03)

1994

  • 1er en quatre de pointe avec barreur à la Coupe de la Jeunesse à Hazewinkel (Belgique)

  • 1er en quatre de pointe avec barreur au Championnat de France à Mâcon (71)

CADETS

1993

  • 1er en quatre de pointe avec barreur au Championnat de France à Tours (37)

1992

MINIMES

1991

1990

Faites un don

Aidez-nous dans nos actions en faisant un don, et ainsi nous pourrons continuer à alimenter nos Bourses Aspirants Champions pour venir en aide à quelques jeunes en difficultés.

Envoyez-nous vos photos

Vous avez certainement quelques photos des équipes de France. Envoyez-les nous pour enrichir notre album de plus de 3000 photos depuis 1893.

Adhérez

Anciens internationaux, entraineurs, arbitres internationaux ou simples sympathisants, venez rejoindre notre association pour nous aider à promouvoir nos champions et à aider les jeunes en devenir.

L'utilisation de ce site entraîne votre acceptation des Conditions Générales d’Utilisation et de la Politique des Données Personnelles et des Cookies.

Consultez cette page pour comprendre comment fonctionne notre site.

Contactez nous           Mentions légales            Signaler un problème